Un nouvel Hôtel de Ville flambant neuf à Herstal

Le nouvel Hôtel de Ville de Herstal (copyright Christophe Vootz-Studio Photo Oui!)
2 images
Le nouvel Hôtel de Ville de Herstal (copyright Christophe Vootz-Studio Photo Oui!) - © D.R

A Herstal, le déménagement des services de la ville et du CPAS vers le nouvel Hôtel de Ville est en cours. Ces services étaient jusqu'ici éparpillés. Le bâtiment a été construit sur l'emplacement qu'occupait "La Ruche", ancienne maison du peuple, puis salle de spectacles et de sports, à quelques mètres de l'actuel Hôtel de Ville, qui sera conservé.

Sa construction a pris deux ans. Le budget est de 16 500 000 euros. Le nouvel Hôtel de Ville est d'une architecture audacieuse, avec des façades alternant espaces vitrés et espaces végétalisés, un projet distingué au terme d'un concours international. Son auteur est l'agence Frédéric Haesevoets Architecture. S'il est installé à Bruxelles, Frédéric Haesevoets est originaire de Liège, où il a fait ses études d'architecte. Le nouvel Hôtel de Ville de Herstal est le premier bâtiment public qu'il a conçu.

Frédéric Haesevoets raconte : "Nous avons travaillé sur un bâtiment qu’on voulait le plus proche possible de la population. Il s’agit d’un bâtiment qui est scindé en deux avec un pôle administratif et un pôle social. Il y a également une identification très forte par ce pôle de façades et de ses géométries particulières. Egalement par la composition d’éléments végétalisés et lumineux au milieu de ces façades et aussi en géométrie assez plissée et ouverte sur l’espace public. Nous avons travaillé deux espaces : l’espace qui reçoit le public et les espaces de circulation avec une certaine dynamique apportée par une couleur rouge assez vive et un espace de travail beaucoup plus calme avec une couleur verte dominante".

Une végétalisation des façades particulière

"En général, les façades végétalisées sont traitées sur un ensemble, précise Frédéric Haesevoets. Ici, chaque élément est indépendant et autonome ce qui permet une variation assez importante au niveau des essences végétales. Le bâtiment n’est pas passif mais il est de très basse consommation et la façade végétale, avec son isolation, permet de rafraîchir en été et de bien isoler en hiver. L’ensemble des toitures végétales joue le même rôle".

C'est un jury, constitué essentiellement de professionnels, qui avait distingué ce projet au terme d'un concours international en 2009.

Comme il l’explique, le bourgmestre de Herstal, Frédéric Daerden (PS), se réjouit du choix fait à l'époque. "Il s’agit, en effet, d’un geste urbanistique audacieux. Je pense surtout que c’est important dans le cadre de notre politique de rénovation urbaine et cet élément peut en amener d’autres. Il y avait également une nécessité de pouvoir rassembler les différents services afin d’améliorer les services à la population. Ce genre de bâtiments va permettre aussi un accueil dans de meilleures conditions de travail. Cela va favoriser la qualité du service à la population".

Le PTB a contesté cette réalisation ainsi que la dépense qu’elle engendre.

Pour Frédéric Daerden, "cela avait déjà été exprimé antérieurement. Il est clair que c’est un investissement mais qui a été financé, en grande partie, par des subsides, il faut en tenir compte. L’ojectif est, je le rappelle, d’améliorer la qualité du service et je pense que c’est cela qu’on doit avoir à l’esprit et il ne s’agit pas d’une dépense somptuaire".

L'architecte Frédéric Haesevoets organisait ce lundi "son" inauguration du nouvel Hôtel de Ville pour marquer la réception du bâtiment par la Ville.

L'inauguration officielle aura lieu début octobre, mais les lieux commenceront à être accessibles au public la semaine prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK