Un nouveau visage pour Coronmeuse

Un nouveau visage pour Coronmeuse
Un nouveau visage pour Coronmeuse - © Tous droits réservés

Le quartier de Coronmeuse à Liège va changer. La ville va y faire construire un nouveau quartier de logements. Les halles des foires seront démolies. L'ancienne patinoire sera rénovée de fond en comble. On n'y patinera plus. Le contrat avec le consortium qui se chargera des travaux sera validé ce lundi soir au conseil communal.

Coronmeuse en face de Droixhe, aujourd'hui, ce sont les halles des foires. Demain, ce sera donc un quartier d'immeubles à appartements. Le but, c'est de faire revenir des familles en ville. Nous voulons surtout un quartier d'habitat, insiste Roland Léonard, échevin des travaux. La plupart de bâtiments seront destinés au logement et principalement des logements familiaux. Sur 1.350 logements, il y aura 75% de logements deux chambres et trois chambres et quelques 4 chambres. Nous allons aussi reconstruire un grand parc au centre.

Un chantier de 15 ans

Tous les équipements publics (voiries, parcs, ) doivent être réalisés à l'échéance de 5 ans.  Le développement des logements se fera sur une quinzaine d'années. Tout ce programme de construction implique aussi de démolir les Halles des Foires. Mais ce ne sera pas pour tout de suite . Les travaux ne pourront commencer que lorsque la ville aura obtenu tous les feux verts en matière d'études d'incidence et de permis. Il faudra de l'ordre de 36 mois pour obtenir ces autorisations, précise l'échevin Léonard.

Le bâtiment de l'ancienne patinoire rénové

Sur le site, l'ancienne patinoire sera conservée et rénovée. Elle sera partagée en trois fonctions : la partie centrale deviendra un hall omnisports. Le pourtour deviendra une école primaire et maternelle. L'entrée monumentale accueillera un marché bio local. Son caractère architectural typique des années trente sera conservé.

Pour la rénovation de l'ancien palais des sports, l'échevin ne donne pas d'échéance précise. Tout dépendra des moyens que la ville pourra décrocher. Ici, Roland Léonard annonce un délai de cinq à dix ans.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK