Un nouveau plan de mobilité pour la commune d'Oupeye

A Oupeye, le dernier plan de mobilité date de 2002 (illustré ici). Il est devenu obsolète.
A Oupeye, le dernier plan de mobilité date de 2002 (illustré ici). Il est devenu obsolète. - © RTBF

L'appel d'offres a été publié et le bureau d'études qui le réalisera sera très prochainement désigné.

Le plan précédent date de 2002. Il est obsolète, explique le bourgmestre Serge Fillot. L'engorgement automobile des centres de village rend dès lors nécessaire ce nouveau plan de mobilité.

"Il y a de plus en plus de voitures dans le centre de Hermée. Toutes les voiries inter-villages sont de plus en plus fréquentées, notamment par les bus. La population, de son côté, est en constante augmentation, avec des lotissements ou des demandes de lotissement. Il y a aussi le Trilogiport qui est arrivé chez nous. A terme, l’extension des Hauts-Sarts et la reconversion du site de Chertal. Tout cela, ce sont des enjeux qui ont un impact sur la mobilité dans la commune."

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ? "On est parti pour un processus de 18 mois, explique le bourgmestre. Le bureau d’études va nous aider tout d’abord à poser un diagnostic. Ce diagnostic va nous permettre d’élaborer un projet de plan de mobilité, il sera concerté avec la population. Ce plan de mobilité va également permettre de mettre le focus sur les endroits de la commune d’Oupeye où il convient d’établir un échéancier des travaux à réaliser. Cela nous permettra aussi d’identifier très vite où l’on doit porter le fer et d’arriver avec des dossiers pratiquement ficelés à la Région wallonne."

La Région wallonne qui, elle, demande justement un plan de mobilité pour pouvoir prétendre à certains subsides.

Le plan doit être bouclé pour la fin de l'année prochaine. Le processus de concertation avec la population sera interrompu pendant la période électorale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK