Un match de cricket Remouchamps-Barvaux

Le cricket, un sport ardennais
2 images
Le cricket, un sport ardennais - © Tous droits réservés

Ce mercredi, la localité ardennaise d'Aywaille a organisé une après-midi consacrée au cricket. C'est un sport extrêmement populaire dans les anciennes colonies de l'empire britannique, mais très confidentiel, sous nos latitudes. Mais c'est peut-être en train de changer.

Les centres pour réfugiés de la Croix-Rouge hébergent de nombreux migrants, souvent mineurs non accompagnés, d'origine afghane ou pakistanaise. A Remouchamps, ils ont constitué une équipe de cricket. Ils s'entraînent tous les mercredis depuis dix mois. Ils ont déjà participé à l'un ou l'autre tournoi. Ce n'est pas un phénomène isolé: il n'est pas rare de voir des jeunes liégeois jouer au cricket sur l'esplanade Saint-Léonard, ou sur la plaine de Naimette-Xovémont.

Le rugby, dans un passé récent, a connu dans nos contrées un développement spectaculaire, dans la foulée des inscriptions massives de ressortissants français, étudiants et étudiantes en faculté de médecine vétérinaire ou institut de logopédie. Le cricket pourrait-il devenir un loisir de masse, grâce à l'arrivée des demandeurs d'asile ? La première "journée d'initiation", à Aywaille, n'a pas réellement rencontré un succès de foule, mais ce n'est sans doute qu'une question de temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir