Un juge estime la prison inadéquate pour sanctionner des vols alimentaires : "Ce type de dossier rencontre les limites du système judiciaire"

Une SDF liégeoise qui avait commis de nombreux vols alimentaires a bénéficié, mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège, d’un nouveau sursis assorti à deux peines de 3 mois et 5 mois de prison. Malgré l’état de récidive général de la prévenue, le juge Franklin Kuty a détaillé dans son jugement les raisons pour lesquelles il estime qu’une incarcération s’avère inutile et qu’un autre type de réponse doit être apporté par la société à cette problématique.

La prévenue, une SDF, avait été arrêtée après avoir commis de nombreux vols alimentaires. Dans un premier dossier, elle avait volé du pain pour un montant de 4,26 euros. Dans un second dossier, elle avait volé du pain, du fromage, du persil et du shampoing pour faire face à des besoins essentiels.

Pourquoi l’incarcération est-elle inutile selon le juge ?

La dame était multirécidiviste. Toxicomane et alcoolique, elle vivait à la rue depuis juillet 2020. Le juge Kuty a exposé dans son jugement les raisons pour lesquelles il estime l’incarcération inutile. "Ce type de dossier lié aux vols de produits de première nécessité rencontre les limites du système judiciaire. L’emprisonnement de la prévenue n’a pas empêché sa récidive. Une incarcération ne ferait que grossir la cohorte de détenus en situation précaire. Une autre réponse doit être privilégiée. Les mesures de désintoxication méritent une attention particulière car la prévenue ne peut être réduite ou abandonnée à sa toxicomanie", analyse le juge en accordant à la prévenue un nouveau sursis probatoire.

Une incarcération ne ferait que grossir la cohorte de détenus en situation précaire.

Le jugement évoque la responsabilité de la société face à la problématique des gens en situation de précarité. "Le juge lance un signal fort. Une sanction bête et méchante n’est pas une réponse adéquate aux gens qui sont dans une précarité profonde. Il y a un échec de la société quand les gens sont amenés à voler pour se nourrir. Ce jugement motivé porte un regard humain et non plus uniquement répressif", estime Me Gilles Detournay, avocat de la prévenue.

Il y a un échec de la société quand les gens sont amenés à voler pour se nourrir.

Le juge Franklin Kuty est docteur en droit et auteur de nombreux ouvrages sur les principes du droit pénal. En juillet 2019, il avait rendu un jugement qui fustigeait l’attitude de certaines communes, dont la Ville de Liège, à l’égard de la mendicité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK