Un huissier envoyé par la direction de la FN Herstal pour constater la grève

La direction de la FN Herstal a envoyé mercredi midi, un huissier aux grilles de l'entreprise d'armement afin qu'il constate qu'une grève était bien effective et qu'il était impossible pour les travailleurs d'accéder à l'intérieur de l'entreprise. Il a également constaté que les conteneurs, chargés d'acheminer la marchandise déjà produite, ne pouvaient quitter l'usine.

Direction et syndicats négocient depuis plusieurs mois l'accord sectoriel prévoyant une augmentation de 1,1% du salaire. Les représentants des travailleurs estiment, eux, qu'une augmentation de 2,2% correspond à une plus juste réalité.

La direction n'a pas souhaité rencontrer les exigences de la FGTB, qui a dès lors entamé le 28 septembre dernier un mouvement de protestation, 600 à 700 travailleurs quittant l'usine. Ce mouvement s'est transformé en grève, une grève qui perdure depuis le 29 septembre.

Depuis, direction et syndicats se sont retrouvés autour de la table pour une conciliation qui s'est soldée par un échec, estiment les syndicats.  

L'envoi d'un huissier au lendemain de cette conciliation mécontente la FGTB et la pousse à poursuivre son action. Le syndicat socialiste appelle ainsi à une présence massive des travailleurs aux grilles de l'usine jeudi dès 5h30. 

La réaction de la direction de la FN ce mercredi soir

Dans un communiqué publié ce mercredi fin de journée, la direction de la FN précise que le Conseil d'administration de l'entreprise s'est réuni ce mercredi matin. Il refuse de dépasser le plafond de 1.1%, exigence de la FGTB, ce qui exposerait par ailleurs l’entreprise à des sanctions financières. La direction dit avoir fait preuve d'ouverture aux discussions, sans que la FGTB donne suite. Elle dénonce le blocage d'une livraison de matériel à un client important, ce qui aura des conséquences graves sur les résultats de l’année. Le Conseil d’Administration et la Direction considèrent que ces mouvements sociaux à répétition (...)  sont de nature à mettre à mal de façon durable et irrémédiable les activités du Groupe Herstal (...). , et dès lors sa capacité à consolider et créer de l’emploi dans la région. Et de réclamer la reprise immédiate du travail et l'ouverture des grilles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK