Un flacon d'acide picrique découvert au recyparc de Verviers

Un flacon d’acide picrique découvert au recyparc de Verviers
Un flacon d’acide picrique découvert au recyparc de Verviers - © Tous droits réservés

Hier en fin de matinée, Intradel a fermé le recyparc de Verviers quelques heures après la découverte d’acide picrique. Il s’agit d’un produit extrêmement dangereux et explosif.

La procédure d’urgence a été déclenchée. Les policiers, la protection civile et les pompiers sont intervenus. Ces mesures de sécurité sont essentielles car cet explosif est dangereux. On en retrouvait d’ailleurs dans les obus de la première guerre mondiale.

"On a découvert ce flacon dans le local à déchets spéciaux des ménages. On fait appel à des sociétés particulières qui traitent ce genre de déchets. C’est un chimiste qui a découvert l’acide picrique. Ce n’est pas la première fois. On a déjà eu de l’acide picrique il y a un an ou deux. La semaine dernière, c’était une grenade. On a déjà retrouvé des lance-roquettes de la première guerre mondiale aussi", explique Jean Jacques De Paoli, porte-parole d’Intradel.

Après évacuation du flacon par la protection civile, le recyparc a pu rouvrir ses grilles en début d’après midi.

 

 

On retrouve régulièrement de l'acide picrique dans les recyparcs. En mars 2018, on en retrouvait dans le recyparc de Naninne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK