Un employé condamné à une peine de travail après un vol de produits chimiques

Palais de Justice de Liège
Palais de Justice de Liège - © Tous droits réservés

Un Liégeois âgé de 45 ans a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 80 heures de travail après avoir commis des vols de produits chimiques au sein de l'entreprise qui l'employait. Les produits étaient destinés à des laboratoires de fabrication de drogues de synthèse situés aux Pays-Bas.

Les faits avaient été découverts dans le cadre de l'instruction d'un autre dossier qui avait conduit aux arrestations de sept personnes qui fournissaient des produits chimiques à trois organisations criminelles. Des laboratoires de fabrication de drogues de synthèses avaient été démantelés aux Pays-Bas et plusieurs personnes avaient été jugées à Liège pour ces faits en juillet 2017.

L'enquête avait révélé que les produits chimiques provenaient d'une entreprise de la région liégeoise et qu'un employé avait volé une partie de ces produits. L'homme, qui se considérait comme exploité par son employeur dans des conditions insalubres, avait pris l'habitude de mettre plus de produits que ceux initialement commandés.

Contre rémunération, entre novembre 2015 et avril 2016, il avait volé 150 kilos de soude caustique, 900 litres d'acétone, 120 litres de méthanol, 150 litres d'acide formique et 390 litres d'acide chlorhydrique.

Le prévenu a été condamné à une peine de 80 heures de travail ou 8 mois de prison en cas d'inexécution. Il devra aussi rembourser 2.381 euros à l'entreprise qui l'employait.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK