Un conflit de voisinage peu banal à Angleur vient d'aboutir au tribunal correctionnel

Le parquet a sollicité une peine de 6 mois de prison avec sursis à l'encontre de cette voisine présumée violente.
Le parquet a sollicité une peine de 6 mois de prison avec sursis à l'encontre de cette voisine présumée violente. - © RTBF

Une dame d'une septantaine d'années est suspectée d'avoir frappé et blessé une voisine d'immeuble à Angleur. Elle lui reprochait d'héberger sa sœur. Une femme qui a défrayé la chronique il y a quelques années de cela.

Cette femme, c'est Aurore Martin, rendue célèbre par l'affaire des "amants diaboliques". Elle a été libérée de prison il y a 10 ans de cela et depuis, elle est hébergée par sa sœur jumelle dans un appartement social. Sa présence dans l'immeuble a rapidement indisposé les voisins. Il y a eu des plaintes, des dégradations, et même une pétition contre la présence d'Aurore Martin.

Ce conflit a donc dégénéré en altercation lorsque la sœur jumelle d'Aurore Martin a été frappée par une de ses voisines.

Un rapport médical atteste des coups reçus par la victime. Des témoins ont déclaré avoir entendu des cris lors de cette scène, mais la voisine en question nie les faits. Son avocat a d'ailleurs sollicité son acquittement ou la suspension du prononcé.

La sœur d'Aurore Martin, elle, n'a réclamé qu'un euro symbolique et surtout le droit à poursuivre sa vie dans la tranquillité.

Quant au parquet, plus sévère, il a sollicité une peine de 6 mois de prison avec sursis à l'encontre de cette voisine présumée violente.

Jugement dans un mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir