Un candidat waremmien du Parti Populaire invité à quitter Solidaris

Un candidat du Parti Populaire aux élections communales d'octobre se plaint amèrement : il a figuré en troisième place sur la liste du PP, à Waremme, il a recueilli une trentaine de voix. Mais il siège à l'assemblée générale de Solidaris, où il représente les affiliés, et la mutualité souhaite à présent qu'il démissionne. Il est carrément menacé d'exclusion, dès décembre.

C'est une question d'incompatibilité. Le groupe Solidaris a toujours affiché clairement ses racines et ses convictions socialistes, mais plus encore, il repose explicitement sur quelques valeurs : la solidarité, la liberté la citoyenneté, et surtout l'égalité. Et c'est sans doute sur ce point que la formation de Mischaël Modrikamen se positionne aux antipodes de Solidaris. Les politologues n'hésitent plus guère à la qualifier d'extrême-droite... D'où le lancement d'une procédure, avec une commission de déontologie, et avec la possibilité pour l'intéressé d'être entendu et de se défendre.

La décision définitive devrait intervenir dans le courant du mois de décembre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK