Un bug informatique perturbe l'encodage des actes d'Etat-civil

Dans plusieurs villes et communes, il est devenu impossible d'obtenir un acte de naissance ou de décès. Dès lors, comment encoder des actes d'état-civil quand le système informatique a des ratés ? Cette situation commence à en énerver plus d'un !

Le papier, c'est fini, mais l'informatique coince

Un bug informatique perturbe le fonctionnement de la toute nouvelle banque nationale de données informatiques. Le système BAEC - banque de données des actes d'Etat-civil - est obligatoire depuis le premier avril. Avant c'était une démarche assez simple. Il suffisait d'écrire la naissance ou le décès dans un registre papier. Depuis le 1er avril, c'est une procédure informatique qui a pris le relais mais ça marche mal.

Depuis le début du mois, dans certaines communes comme Seraing et Verviers, obtenir des actes de décès ou de naissance est - ou a été - très difficile. "C'est quand on arrive à la fin de la procédure que le système coince" explique Luc Nizet, employé de l'Etat civil à Seraing. "On n'arrive à donner que les trois principaux papiers ; ceux pour les allocations familiales, la mutuelle et le vaccin contre la polio". Lors d'un décès, par exemple, c'est très ennuyeux. Après des funérailles, sans l'acte administratif, il devient impossible de débloquer les comptes d'un défunt.

A Liège et Verviers, ça semble se débloquer

A Liège, le site internet de la ville annonce le même problème, mais l'échevine Fraipont nous assure que tout est réglé depuis quelques jours. De même, le problème s'est posé à Verviers, mais là aussi, selon l'échevin Loffet, c'est débloqué... depuis que la Ville a menacé de revenir aux vieux registres papier. 

Revenir au papier de manière provisoire

Le SPF Intérieur nous a envoyé cette réponse : "[...] La Banque de Données des Actes de l’État Civil (BAEC) a connu un lancement réussi, bien qu’émaillé de quelques problèmes techniques aux causes diverses. Les communes [...] ont fait part des plusieurs problèmes d’encodage depuis l’entrée en service de la BAEC.[...] Les équipes techniques travaillent en continu pour développer des solutions [...]. 

Peuvent-ils entretemps revenir aux procédures sur papier ?

Les communes peuvent faire des procès-verbaux des actes sur papier si le système est temporairement indisponible. Sur base de ces procès-verbaux, les actes peuvent ultérieurement être établis dans le système. Des modèles de procès-verbaux ont été mis à la disposition des communes. Les communes ont  en outre reçu les instructions pour la marche à suivre dans pareilles situations. [...]."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK