Un atelier de découpe de viande en zone d'habitat ? C'est non !

La société Kurth Viandes n'a pas réussi à régulariser son permis d'exploiter
La société Kurth Viandes n'a pas réussi à régulariser son permis d'exploiter - © Tous droits réservés

Le collège communal liégeois vient de refuser le permis d’environnement sollicité par la société Kurth Viandes. Son atelier semi-industriel de découpe de porcs et de bœufs suscite depuis longtemps des réactions dans le voisinage : des odeurs et des mouches à profusion finissent par constituer une réelle nuisance.

La firme est dans l’irrégularité : son autorisation est arrivée à échéance, et c’est à la suite d’une plainte en justice qu’une procédure a été entamée pour se mettre en règle. La société Kurth Viandes est une sorte d’anachronisme : elle est la dernière survivance de ce qui fut autrefois le quartier de l’abattoir. Mais au fil des ans, l’endroit est devenu résidentiel. De nos jours, ce type d’installation ne trouve plus vraiment sa place en zone urbaine à forte densité d’habitat.

Ce n’est pourtant pas pour des questions d’aménagement du territoire que la décision a été prise, mais simplement parce que la société Kurth Viandes ne s’est pas présentée aux invitations qui ont été lancées pour répondre aux questions des autorités locales. Un délai de recours est à présent ouvert, mais l’issue ne fait plus guère de doute.