Un appel aux dons pour agrandir la réserve des Hautes Fagnes

Un appel aux dons pour agrandir la réserve des Hautes Fagnes
Un appel aux dons pour agrandir la réserve des Hautes Fagnes - © Tous droits réservés

Au moins 100.000 euros. C'est la somme que l'association de protection de la nature Natagora cherche à réunir. Elle vient de lancer un appel aux dons. Cet argent lui permettrait d'acheter et d'aménager un terrain de 25 hectares sur le lieu-dit Fagne de l'Eau Rouge, à l'Ouest du plateau des Hautes Fagnes. Situé dans la continuation de l'actuelle réserve naturelle des Hautes Fagnes, il permettrait d'agrandir cette dernière. Les actuels propriétaires sont vendeurs.

Les négociations sont en cours

Natagora gère actuellement 5.000 hectares de réserves naturelles en Wallonie, principalement, et à Bruxelles. Elle achète environ 200 hectares supplémentaires chaque année. Mais l'association de protection de la nature n'est pas encore présente sur le plateau des Hautes Fagnes. Baudouin Oldenhove, responsable marketing de Natagora: "On est présents dans beaucoup d'endroits en Wallonie, mais on n'est pas présents dans les Hautes Fagnes. Il y a d'autres acteurs qui se sont spécialisés dans cette zone-là, et donc ils y ont travaillé et je pense qu'ils ont fait d'ailleurs du très bon travail mais Natagora ne l'a pas encore fait, et on a l'occasion de le faire".

Un grand bloc de 25 hectares

Via donc l'acquisition de 25 hectares à la Fagne de l'Eau Rouge, une belle opportunité: "Ce qui est rare, c'est d'avoir un grand bloc. On trouve des petites surfaces mais par contre, avoir un grand bloc de 25 hectares, c'est assez rare".

Une opportunité qui coûtera au moins 100.000 euros: "On fait régulièrement des appels aux dons. Ici, c'est un gros appel aux dons".

Le terrain concerné est essentiellement constitué de tourbières: "Il y a aussi des épicéas plantés là il y a bien longtemps. On va s'en doute en enlever une partie. On en laissera aussi parce qu'il y a une espèce, la chouette de Tengmalm, qui vit dans ces arbres-là". Une chouette de Tengmalm dont on compte une centaine de couples en Belgique.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site de Natagora.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK