Trop ou pas assez de vent : une semaine de stage de voile contrastée au Royal Centre Nautique de Visé

Naviguer à la voile, c’est être dépendant de la météo et en particulier du vent. Les participants au stage organisé cette semaine par l’école de voile du Royal Centre Nautique de Visé ont pu le vérifier.

Ces onze jeunes ont connu un peu toutes les situations : trop de vent ou, au contraire, peu voire pas de vent. Le tout, généralement, dans la grisaille et la fraîcheur, avec un peu de pluie.

Ce jeudi, la matinée a, notamment, été consacrée à des exercices de chavirage. Jean-Pierre, un des trois moniteurs qui encadrent le stage, explique : "Ça fait partie des premières choses qu’on doit apprendre, c’est savoir comment redresser son bateau. Et en plus, ça aide les enfants à ne plus avoir peur, parce que ce dont j’ai peur quand j’arrive à bord, c’est de tomber à l’eau, et bien ici, on vous le fait faire exprès, comme ça, vous êtes guéri.".

Et qu’ont pensé les jeunes navigateurs de la météo ? Nous posons la question à un d’entre eux à la pause de midi. "Lundi, il n’y avait presque pas de vent. Mardi, il y avait trop de vent. Hier, c’était idéal. Et aujourd’hui, pff, pas de vent non plus."

Pour ces autres jeunes du groupe des débutants, ce qui est le plus dur, c’est : "Trop de vent et beaucoup de vagues.", "Les vagues, moi, ça va.", "Surtout quand il y a beaucoup de courant, parce qu’on se fait vite emporter très loin et on n’arrive pas à gérer notre bateau.", "Par exemple, hier, il y en a qui ont mis leur mât dans le pont là-bas au bout. Et ils ont même chaviré quelques fois. C’était assez rigolo à voir.", "Mardi, il y avait beaucoup trop de vent, alors on n’est pas allés sur l’eau.".

Jean-Pierre, le moniteur, précise: "Mardi, le groupe des débutants, donc, n’a pas navigué. Le groupe des confirmés a navigué et s’est très, très bien amusé justement à avoir de grandes sensations. Pour le groupe de débutants, on a toujours toute une série de solutions de rechange. On leur fait découvrir les nœuds, les règles de priorité… Ils font des petits jeux. Et quand il n’y a pas de vent du tout, on a des kayaks, des stands de paddle. On a des petites joutes nautiques. Et, finalement, il y a des fois où ils préfèrent ces joutes nautiques à la voile.".

Ce stage de cinq jours se termine ce 9 juillet. L’école de voile du Royal Centre Nautique de Visé en organise deux autres en août.

 

2 images
Les participants en plein exercice © RTBF – Martial Giot

Sur le même thème

Journal Télévisé 01/07/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK