Trop dangereuse en l'état, trop chère à réparer : l'A601 définitivement fermée ?

Trop dangereuse en l’état, trop chère à réparer : l’A601 définitivement fermée ?
Trop dangereuse en l’état, trop chère à réparer : l’A601 définitivement fermée ? - © Tous droits réservés

Voilà plus d'un an que l'A601 est fermée aux automobilistes. Ce tronçon de route a été condamné en décembre 2014 pour des raisons de sécurité. Et à en croire le nouveau Plan Infrastructures 2016-2019 dévoilé fin janvier, il n'est pas prêt de rouvrir.

Feuilles mortes, mousse, touffes d’herbe : après plus de 12 mois de fermeture, la nature reprend petit à petit ses droits sur l’A601. Cette portion de route relie l'E25 à l'E313 entre Juprelle et Herstal. Un raccourci de près de cinq kilomètres qui évitait un passage par l'échangeur de Vottem. Quelques 10 000 automobilistes empruntaient chaque jour ce chemin. Une centaine d’entre eux se sont d’ailleurs mobilisés contre cette fermeture en signant une pétition sur Internet. Mais la sécurité a primé. "Il y a des nids de poules et des trous", constate Heloïse Winandy, porte-parole de la SOFICO, le gestionnaire du réseau autoroutier. "Malgré les entretiens réguliers que nous réalisons, une réhabilitation en profondeur était nécessaire", ajoute-t-elle.

D'autres priorités pour les autoroutes wallonnes

Mais cette réhabilitation n’aura pas lieu. Pas dans les années à venir en tout cas. L’A601 c’est une construction des années 60. Un raccourci bien pratique mais pas indispensable : les automobilistes contournent cette route au prix d’un petit détour de quelques kilomètres. Pour Heloïse Winandy, les priorités sont aujourd’hui ailleurs. "128 millions d’euros vont être consacrés à la réhabilitation des autoroutes wallonnes entre 2016 et 2019, détaille la porte-parole. L’A601 ne fait pas partie de ces tronçons à réhabiliter. Nous avons dû faire des choix car les budgets ne sont pas extensibles. Nous avons préféré envisager la réfection d’autres tronçons beaucoup plus fréquentés : l’E40 sera réhabilitée entre Rocourt et Loncin, une autre réhabilitation est prévue sur l’A25 entre Visé et Cheratte".

En ouvrant l’œil, on peut croiser des animaux qui ont élu domicile aux alentours. Des lapins ou des renards. Des humains sont aussi passés par là. Des traces de quad et même une cabane d’enfants en atteste. Pourtant il faut le rappeler, pour des raisons de sécurité, l’accès à ce tronçon de route reste formellement interdit.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK