Trooz: le mur en contrebas de la gare va être démonté et reconstruit

Les pierres à enlever ont été numérotées.
Les pierres à enlever ont été numérotées. - © RTBF - François Braibant

Ce qui est étonnant dans ce chantier, c'est que les pierres vont être retirées une à une ... et numérotées. Infrabel veut en effet reconstruire le mur à l'identique, en replaçant chaque moellon à sa place d'origine.

"C'est un mur très ancien qui date de la création de la ligne ferroviaire entre Verviers et Liège, il a à peu près 150 ans" explique Jean-Michel Hody, l'ingénieur. "A l'arrière, il y a des racines et de l'eau qui a poussé sur ce mur. Il y avait ce qu'on appelle une panse de vache et certaines pierres menaçaient de tomber sur le trottoir. On doit démonter ces moellons pour les remettre en place. Ce sont des pierres artisanales qui ne sont pas tout à fait du même gabarit. Il est donc préférable de les remettre au bon endroit. On a numéroté toutes les pierres qui sont à enlever. On va venir avec une machine qui va soulever les pierres vers le haut, on va les entreposer au-dessus, démonter toute une tranche du mur, d'une dizaine de mètres de long, et ensuite excaver ce qu'il faut à l'arrière pour pouvoir les remettre en place".

Les travaux devraient durer deux mois, "ça dépendra un peu des conditions météorologiques" conclut Jean-Michel Hody.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK