Trois-Ponts: une pétition pour sauver Provudan Marandy, menacé d'expulsion

Trois-Ponts: une pétition pour sauver Provudan Marandy, menacé d'expulsion
Trois-Ponts: une pétition pour sauver Provudan Marandy, menacé d'expulsion - © eglisedemalmedy.be (DR)

C'est un scénario auquel il ne s'attendait pas: après 5 ans de présence en Belgique, un jeune chrétien de 29 ans est sur le point d'être expulsé vers son pays d'origine: le Bangladesh. Un pays dans lequel il est menacé. Il a d'ailleurs déjà été passé à tabac, en raison notamment de son appartenance à une minorité ethnique.

En attendant d'être renvoyé au Bangladesh, Provudan Marandy est détenu en centre fermé. Mais des habitants de Trois-Ponts et de Malmedy se sont mobilisés pour s'opposer à son expulsion. Une pétition a déjà recueilli 900 signatures pour réclamer qu'il puisse rester en Belgique. Jean-Cyrille Hurdebise fait partie de son comité de défense: "Il a été arrêté le mercredi 28 juin et emmené au centre fermé de Vottem. L'office des étrangers est en train de préparer son expulsion. Son avocat a réintroduit une demande d'asile quelques jours après son entrée en centre fermé. Une demande qui est en passe d'être analysée. Il a demandé cette fois-ci à être reçu et interviewé en français".

Sa sécurité n'est pas du tout assurée au Bangladesh

"S'il rentre, il risque d'être interpellé par la police, et on ne sait pas très bien ce que le police pourrait lui faire" explique Jean-Cyrille Hurdebise. "Et puis il y a malgré tout ses agresseurs qui, s'ils ont un jour une chance de pouvoir l'assassiner, ne rateront certainement pas cette chance. Il fait partie de l'ethnie des Santals, qui est minoritaire dans ce pays-là, et en plus il est chrétien. Ces deux états de fait font qu'il est réellement en danger parce que les chrétiens sont persécutés. Il n'y a jamais personne pour prendre leur défense parce que ceux qui prennent la défense des minorités sont à leur tour attaqués".

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir