Trois-Ponts: lancement du marathon en langue régionale

Une chanson, un dialogue, un petit texte, le tout en wallon. C'est le principe du marathon en langue régionale de Trois-Ponts.

Jusqu'à la fin du mois, plusieurs communes de la région s'affrontent en Wallon. Les communes qui parviennent à rassembler un maximum de participants gagnent le concours de récitation. C’est toute une réflexion sur l'apprentissage du wallon qui s'engage au départ de ce concours.

Un dialecte remis à l’honneur

A Trois-Ponts, comme dans d’autres communes des alentours, le marathon en langue régionale est l’occasion de faire l’éloge de ce dialecte. Une aubaine pour les amateurs de ce parler particulier. Comme l’explique une participante. "J’aime beaucoup la langue du wallon parce qu’elle est imagée. Il y a des tournures de phrase qui ne se disent pas de la même manière en français et qui sont beaucoup plus explicites en wallon".

Le marathon en langue régionale est aussi une manière de dynamiser une langue en perte de vitesse avec l’ambition d’interpeller les citoyens ainsi que la classe politique.

Isabelle Lejeune (organisatrice de l’évènement) : "Chaque langue parlée est une richesse. C’est une manière de voir le monde et de le penser. La langue wallonne a tout à fait sa place puisque c’est le territoire où elle s’est développée. Il n’y a pas de raison qu’elle soit oubliée. Il est vrai que la réapprendre à tout le monde demande un énorme effort aussi au niveau financier et également politique".

Le marathon en wallon est organisé dans toute la région. Mais, il prend une tournure particulière à Trois-Ponts parce qu'il s'intègre dans le festival "Où wallon-nous ?", festival plus large sur la langue wallonne mis en place par la commune. En plus du marathon en wallon, il y a aussi des lectures dialectales et des pièces de théâtre organisées durant le mois de septembre.

Le marathon se clôturera le 30 septembre. Pour y participer, rien de plus simple, il suffit de se filmer ou de se rendre à l'un des stands d'enregistrement, organisés lors des fêtes de village.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK