Trois cents candidats pour une journée de recrutement Horeca à Verviers

Le secteur Horeca peine à recruter après la crise Covid, et dans la région verviétoise s’y est ajouté les difficultés liées aux inondations. D’où une journée de recrutement organisée ce lundi à Verviers par le Forem. 177 offres d’emploi dans ce secteur sont disponibles dans cette région et une trentaine d’établissements ont voulu tenter de compléter leur personnel par cette action spéciale.

Près de 300 candidats sont venus à la rencontre de la trentaine de recruteurs. Pourtant, les difficultés de recrutement restent une réalité : " Chez nous on recherche pour le moment une à deux personnes, ainsi que des étudiants et des extras. Au quotidien, la difficulté de recruter nous amène à parfois refuser certains clients et à limiter la capacité d’accueil, ou alors à compenser par des jours de fermeture la récupération du personnel existant ", explique Delphine Gaspar, du restaurant Lafarques à Pepinster.

Pour expliquer cette situation, Daoud Bouazza, de la Ziza Cantine à Verviers, parle de frustration : " Il y a une certaine frustration dans ce métier car on n’a pas le droit à l’erreur. La clientèle est de plus en plus exigeante et on est surveillé sur tout ", confie-t-il.

Quant aux candidats présents, ils y croient mais sont aussi conscients de certains freins : " On ne va pas s’avancer trop mais je pense qu’il y a quelques résultats concluants des premières rencontres ", estime Kimberley. " La crise sanitaire avec le covid, puis les inondations, fait qu’on a beaucoup de mal à trouver un travail. Et puis on n’est pas vaccinée, ce qui fait que beaucoup de personnes sont réticentes. C’est un vrai frein ", précise Nonré. " Ce n’est jamais acquis après un entretien mais je ne perds pas espoir. Je me dis qu’il y a toujours une porte ouverte pour moi quelque part ", conclut Patricia.

Un optimisme dont candidats et recruteurs semblent bien avoir besoin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK