Trois candidats pour investir au Hasard

Trois "locaux" pour reprendre le site de l'ancien charbonnage
Trois "locaux" pour reprendre le site de l'ancien charbonnage - © Michel Gretry

Le dernier lundi de septembre à midi, c’était la date ultime pour la remise des offres de rachat de l’ancien charbonnage du Hasard, à Cheratte. Et, à l’échéance, trois candidats se sont manifestés auprès du directeur général de l’administration communale visétoise : le groupe Matexi, impliqué déjà dans de nombreux projets de lotissements dans l’agglomération liégeoise, notamment sur le site de l’ancien fort de la Charteuse, où il se heurte à des vives oppositions ; la société Serbi, filiale de Gehlen, avec qui elle a récemment acquis le terrain de l’ancien Cuivre et Zinc à Grivegnée ; et enfin la firme verviétoise GreenConstruct, qui s’est fait connaître avec la réhabilitation de l’usine lainière disonaise Avantex.

Le prix demandé, près d’un million et demi, et la complexité du dossier, avec de multiples contraintes urbanistiques et mémorielles, n’ont pas découragé les amateurs, qui disposent tous d’une expérience dans la réaffectation de friches industrielles. Les propositions des uns et des autres n’ont pas encore été dévoilées. Elles vont à présent être comparées et évaluées par des experts, avant une décision d’attribution du marché, attendue pour la première semaine de novembre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK