Trinkhall à Liège : le nouveau musée qui associe art et handicap mental ouvrira au printemps

Trinkhall à Liège : le nouveau musée qui associe art et handicap mental ouvrira au printemps
5 images
Trinkhall à Liège : le nouveau musée qui associe art et handicap mental ouvrira au printemps - © Tous droits réservés

L’ouverture du Trinkhall museum (ex MADmusée), au Boulevard d’Avoy, est fixée au 20 mars 2020. Tout en poursuivant la démarche de mise en lumière de créations de personnes porteuses d’un handicap mental, la notion d’arts situés définira la nouvelle politique muséale, a indiqué mardi Carl Havelange, directeur artistique, à l’occasion d’une nouvelle visite du chantier.

Entamés en mai 2017, les travaux d’extension et de rénovation du MADmusée sont en phase finale. La première exposition, jusqu’au 31 août, sera consacrée au visage. L’investissement s’élève à 2,8 millions d’euros, financés à 64% par la Fédération Wallonie-Bruxelles et 22% par la ville de Liège, propriétaire des lieux.

La collection unique du Trinkhall museum compte environ 3000 œuvres venues du monde entier. Le musée entretient une relation unique avec les ateliers du Creahm qui permettent aux artistes handicapés mentaux de s’exprimer : danse, musique, impro, etc.

Au rez-de-chaussée, le Trinkhall comprendra l’accueil, un espace d’exposition temporaire ainsi que le Trinkhall café (ex MADcafé) qui sera doté d’une terrasse en connexion avec le parc. A l’étage, on retrouve la salle dite champignon, soit un espace de 110 m² ayant la particularité de reposer sur une colonne. Il y aura également des bureaux, un espace pédagogique, une salle d’exposition permanente sur l’ancienne toiture-terrasse ainsi qu’une "black box" destinée à des œuvres nécessitant d’être conservées dans des conditions particulières.

Un colloque consacré aux arts situés comme on dit maintenant pour les artistes handicapés mentaux a lieu pendant 3 jours (du 4 au 6 décembre) à la Cité-miroir à Liège.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK