Trilogiport: deux millions d'euros pour aménager la voie ferrée sur le site de Chertal

A Chertal, l’ancienne voie ferrée de l’aciérie sera réaménagée pour accéder au Trilogiport
A Chertal, l’ancienne voie ferrée de l’aciérie sera réaménagée pour accéder au Trilogiport - © Pieter De Saegher - Flickr

Le Trilogiport à Hermalle sera bientôt accessible en train. La future plate-forme logistique du Port autonome de Liège dispose déjà d'un accès par route et par voie d'eau. Il ne manquait plus qu'une voie ferrée. Elle partira de la gare de Bressoux, traversera le site de l'ancienne aciérie de Chertal qui appartient toujours à ArcelorMittal pour rejoindre le Trilogiport. Une nécessité pour ce centre de distribution qui se veut multimodal dans le Port autonome de Liège. Sans accès par chemin de fer, il aurait fallu alors parler de "bilogiport".

Deux millions financés par le Port autonome de Liège et la Région wallonne

La Région wallonne va investir environ deux millions d'euros pour aménager cet accès ferroviaire jusqu'au terminal à conteneurs. C'est la somme annoncée par le ministre des travaux publics wallons, Maxime Prévot, qui répondait à une question du député PTB Fredéric Gillot mardi en commission.

Travaux sur les voies et réhabilitation d'un pont en fer

Les travaux sur les voies et la réhabilitation du pont en fer de Chertal coûteront déjà 1,4 millions d'euros, à charge du Port autonome de Liège. A cela s'ajoute l'aménagement de clôtures pour sécuriser la voie et la pose d'un merlon de protection visuelle et sonore aux abords de la voie. Ceux-ci seront financés par la Région wallonne. Mais le site appartient toujours à Arcelor Mittal...

Aucun droit de passage ne sera versé à ArcelorMittal

La convention qui lie le Port de Liège, la Région wallonne et ArcelorMittal prévoit que le droit de passage sur la voie ferrée à Chertal ne donne droit à aucun paiement versé au groupe sidérurgique à partir de crédits wallons. Et que l'accès ferroviaire n'empêche pas la réhabilitation éventuelle du site toujours mis sous cocon.

Infrabel ne participe pas au financement

De son côté, le député PTB Frédéric Gillot regrette qu'Infrabel ne participe pas au financement de la réfection de la voie ferrée. Les travaux devraient débuter dans quelques semaines. Pour que le Trilogiport soit accessible en train déjà après l'été.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK