Treize communes liégeoises vont augmenter leur nombre d'élus locaux

La maison communale de Héron verra siéger non seulement deux conseillers communaux supplémentaires, mais aussi un échevin
La maison communale de Héron verra siéger non seulement deux conseillers communaux supplémentaires, mais aussi un échevin - © Google Maps

Treize des 84 communes de la province de Liège vont augmenter leur nombre de conseillers communaux ou d’échevins lors des élections communales d’octobre. Leur nombre est fixé par la loi en fonction de la taille de la population de la commune. C’est pour cette raison que certaines communes compteront plus d’élus.

Chaque commune arrête en effet son chiffre annuel de population au 1er janvier. Dans 13 communes, ce chiffre a dépassé le seuil au-delà duquel deux conseillers communaux supplémentaires et/ou un échevin de plus doivent être élus. 13 communes liégeoises donc, et c’est beaucoup car sur l’ensemble de la Wallonie, elles ne sont que 35 à connaître semblable situation. A l’inverse, aucune commune ne diminue son nombre d’élus.

Parmi ces communes, il y en a deux qui se distinguent un peu des autres. La première, c’est Héron. Elle gagnera non seulement deux conseillers communaux mais aussi un échevin. Depuis 2012, elle a dépassé les 5.000 habitants pour en atteindre 5.269 au 1er janvier dernier. Elle aura donc 17 conseillers et 4 échevins.

La deuxième, c’est celle de Plombières. Elle n’augmentera pas son nombre de conseillers communaux mais gagnera un échevin. Depuis 2013, elle a en effet passé le cap des 10.000 habitants pour atteindre aujourd’hui 10.397 Plombimontois. Dans ce cas, elle peut disposer non plus de quatre mais de cinq échevins.

Et puis il y a les 11 communes restantes, qui elles vont gagner chacune deux conseillers communaux. Ce sont surtout des communes peu ou moyennement peuplées. Il y a Awans, Aywaille, Berloz, Burdinne, Dalhem, Donceel, Olne, Oupeye, Stavelot, Verlaine et Waremme.

Neuf autres communes peuvent quant à elles s’attendre à connaître une situation similaire dans six ans car elles ne sont qu’à quelques dizaines d’unité d’un cap de population. A Bassenge par exemple, il ne manque pour cela que 13 habitants. Les autres communes sont dans ce cas Ferrières, Herstal, Neupré, Burg Reuland, Welkenraedt, Faimes, Oreye et Wasseiges.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK