Transformez vos noix en huile au moulin du Stwerdu

A Fallais, dans la commune de Braives, le moulin du Stwerdu a été construit en 1620. Il servait de moulin à huile avant d'arrêter de tourner. Mais il a repris du service, et les citoyens peuvent venir avec leurs noix pour les faire presser.

De plus en plus de particuliers

Au moulin du Stwerdu, Jean-Paul Machiroux arrive les bras chargés. Ce client vient y faire presser ses noix: "Mon noyer n'a pas porté cette année à cause d'un coup de gel au mois d'avril. Je me suis donc arrangé pour aller chez des copains dans ma région pour récolter les noix qu'ils ne prenaient pas. J'en ai une quinzaine de kilos, et j'espère tirer six à sept litres, dans le meilleur des cas".

Les particuliers qui se présentent mettent la main à la pâte pour le pressage et ils sont de plus en plus nombreux. Laurent Van Asselt, gestionnaire du moulin: "Le principe est simple: les gens ramassent les noix parce que c'est trop bête de les laisser par terre. Ils en donnent, ils en mangent. Et puis il y a toujours un surplus dont ils ne savent pas quoi faire. Et donc, l'idéal, c'est de faire de l'huile de noix qu'ils pourront consommer tout au long de l'année".

Pour les clients, c'est un moyen de valoriser leur production de noix, même si cela demande un certain travail. Michelle Masson, cliente du moulin: "Nous venons chercher l'huile de noix. Apparemment 5,5 litres, et nous avions déposé 11 kilos de cerneaux. Nous avons passé quelques soirées évidemment à casser les noix, on a fait ça entre amis pour que ça passe un peu plus vite, c'est plus amusant".

Un "plus" en cuisine

Cette huile de noix peut apporter un plus en cuisine. Exemple avec Benoît Denis, restaurateur à Fallais: "Ici, j'ai pris un jarret de veau qui est cuit au four, qui est agrémenté en plus d'une purée de topinambour, d'une petite salade de pommes et chicons, et par-dessus, on parsèmera de quelques gouttes d'huile de noix. Ça va augmenter la qualité du plat avec son arôme puissant".

Le moulin du Stwerdu ouvre ses portes aux curieux. Il suffit de prendre rendez-vous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK