Tram à Liège: TramArdent l'emporte face à MobiLiège

TramArdent l'emporte face à MobiLiège
2 images
TramArdent l'emporte face à MobiLiège - © Tous droits réservés

Avec plus de deux mois de retard sur le calendrier initialement prévu, l'Opérateur Wallon des Transports a tenu ce mercredi son premier conseil d'administration, avec, à son ordre du jour, le choix du partenaire privé pour le projet de tramways à Liège.

C'est le dossier présenté par le constructeur espagnol Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles qui a été retenu. Et c'est une surprise, puisque, lors d'un premier appel d'offres, annulé à la suite de réticences européennes, c'est le concurrent Alstom qui s'était imposé. Et CAF avait même été écarté de la sélection finale...

Mais depuis lors, le dossier s'est apparemment amélioré, à la fois sur le volet financier, et sur le volet technique. La gamme des rames Urbos dispose en effet d'un avantage au niveau de l'alimentation électrique: elles récupèrent l'énergie lors du freinage, ce qui réduit la consommation, et puis elles peuvent, comme c'est le cas du "modèle", à Saragosse, recevoir le courant par câbles aériens, aux stations par exemple, ou par un mécanisme de patins qui se déploient aux arrêts.

C'est le groupe de travaux routiers Colas qui va se charger de placer les rails, au cours du chantier dont la durée prévue est de trois ans.

Le tram Urbos de Saragosse, très proche du futur tram liégeois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK