Traitex acquiert Eurowool et montre que le secteur textile est toujours actif à Verviers

Le secteur du textile est toujours actif à Verviers. C'est ce que démontre le groupe Traitex qui vient de racheter une autre société verviétoise du secteur, Eurowool. Une acquisition qui lui permet de compléter sa gamme de service.

Traitex, c'est le dernier grand héritier du riche passé lainier verviétois. Elle traite près de 6.000 tonnes de laine par an. Avec l'acquisition d'Eurowool, elle s'offre en quelque sorte le chainon manquant dans ses services : " L’avantage, c’est que chez Eurowool, ce sont des post-traitements à notre lavage de laine. Ça veut dire qu’on lave la laine et qu’on fait du traitement antimite, des traitements anti-feux, et donc c’est cette partie-là que nous ne faisions pas spécialement et que nous avons acquis. Nous faisons aussi des boules de laine mais Eurowool en fait en synthétique, ce que nous ne faisions pas. Donc on complète un peu la gamme dans ce domaine-là. Nous pouvons maintenant offrir une gamme de produit beaucoup plus élargie et aller au-delà du simple lavage de laine ", précise Jacques Delhasse, directeur général du groupe.

Traitex occupe une place unique eu Europe : elle est le dernier grand lavoir de laine : " Traitex n’achète pas la laine, sauf peut-être aux petits producteurs locaux. En fait, nous sommes un façonnier, nous sommes le dernier grand lavoir qui travaille à façon en Europe. Nous savons que cette laine est principalement destinée à la literie, l’isolation, la feutrerie et la fabrication de fils ", détaille-t-il.

Son implantation verviétoise est due à la qualité de l'eau non calcaire de la Vesdre. Traitex emploie 50 personnes. Eurowool huit. L'acquisition devrait permettre à terme d'accroitre ce nombre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK