Pilote d'hélicoptère tombé à Tihange: le corps a été retrouvé

Les recherches sont menées par la Défense en collaboration avec la police locale
2 images
Les recherches sont menées par la Défense en collaboration avec la police locale - © Eric Danonnier/RTBF

En début d'après-midi ce lundi, le parquet de Huy a confirmé à la RTBF que le corps du pilote tombé dimanche d'un hélicoptère militaire avait été retrouvé dans un bois. Il aurait été découvert dans le bois de Tihange. Les constatations médico-légales vont pouvoir commencer. Le laboratoire de la police technique et scientifique se rend sur place, ainsi qu'un médecin légiste, afin de procéder à une autopsie approfondie.

Les recherches afin de retrouver le corps du pilote ont été menées par une cinquantaine d'hommes de la police, de l'armée et de la protection civile, dans la zone du bois de Tihange.

Un hélicoptère était en appui. La cellule "disparition" de la police fédérale a fait appel à des maîtres-chiens.

Le drame est survenu lors de la journée portes ouvertes au 4ème bataillon de génie d'Amay: un pilote d’hélicoptère a fait une chute dimanche après-midi, lors d'une démonstration de parachutage. Il est tombé de plusieurs centaines de mètres de hauteur et ne portait pas de parachute.

Accident? Suicide? Autre scénario?

Ce qu'on sait jusqu'ici, c'est que dans l'hélicoptère Agusta A-109, il y avait trois parachutistes, un pilote et un co-pilote. Le co-pilote a été entendu juste après avoir posé l'appareil au sol. Selon le parquet, il a affirmé qu'il s'occupait du largage des trois parachutistes et qu'il regardait à l'extérieur, puisque le saut avait lieu à proximité de la centrale nucléaire de Tihange. Il vérifiait que les parachutistes ne se heurtaient pas aux lignes à haute tension. Et quand il a ensuite tourné la tête vers le pilote, il a vu qu'il n'était plus là et que la porte était ouverte.

Une enquête est en cours pour faire toute la lumière sur le drame. Elle ne pourra aboutir que lorsque le corps aura été autopsié par un médecin légiste. Les résultats de l'autopsie ne sont pas attendus avant ce mardi au plus tôt, selon le parquet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK