Tihange 2 mise à l’arrêt de manière inattendue

Le réacteur nucléaire Tihange 2, dont la puissance est de 1.008W, a été arrêté de manière inattendue mercredi après-midi, a confirmé une porte-parole d’Engie, exploitant du réacteur.

Contactée par nos soins, Anne-Sophie Hugé, porte-parole d'Engie, explique qu'une vanne située dans la partie non-nucléaire de la centrale s'est fermée au cours d'un test pour une raison encore inconnue.

Conformément aux procédures, cet incident a entraîné l'arrêt automatique de Tihange 2. Une analyse est en cours pour déterminer la cause de la fermeture de la vanne. Il est actuellement prévu que le réacteur redémarre jeudi en toute fin de journée.

Des conséquences sur le prix de l'électricité

Par ailleurs, il y a moins de vent qu'attendu ce mercredi, ce qui engendre une moindre production éolienne, alors que la Centrale d'accumulation par pompage de Coo (1.080 MW), qui joue un rôle important dans l'équilibre du réseau, est à l'arrêt pour cause d'entretien.

Avec l'arrêt inattendu de Tihange 2, cette situation a provoqué un pic des prix de l'électricité sur le marché de gros. On parle de prix de déséquilibre. Ces prix sont pratiqués pour combler l'écart qui apparaît soudain entre la production et la consommation. Ces prix ont culminé mercredi à 3.200 euro/sMWh, un nouveau record, confirme-t-on chez Elia, le gestionnaire du réseau haute tension.     Les prix de déséquilibre sont éphémères et n'ont pas d'effet direct sur la facture d'électricité des ménages. Elia souligne en outre qu'il n'y a aucun problème d'approvisionnement.


 

Sur le même sujet: JT 27/03/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK