Mesures covid: Yves et Monique se marieront samedi à Theux en tout petit comité

L'Hôtel de Ville de Theux, où Yves et Monique se diront "oui" ce samedi, là aussi en très petit comité.
L'Hôtel de Ville de Theux, où Yves et Monique se diront "oui" ce samedi, là aussi en très petit comité. - © RTBF - Philippe Collette

Pas facile actuellement d'organiser un mariage. Les mesures restrictives du dernier Conseil National de Sécurité ont réduit le nombre de personnes qui peuvent se rassembler.

A Theux, un couple se dira "oui" ce samedi. Mais alors que tout était prévu pour célébrer la noce en famille et avec les amis, le mariage se déroulera en très petit comité, au grand dam du futur couple.

De 50 ... à 10 invités, mariés inclus

Ça devait être un mariage classique: maison communale, apéritif, banquet, dans le respect des mesures prises au cours du déconfinement progressif. Yves et Monique s’en étaient accommodé: il avaient invité au restaurant 25 personnes à l’apéritif et 25 au repas.

Mais samedi, la noce sera réduite à sa plus simple expression, car entretemps, le Conseil National de Sécurité du 27 juillet est passé par là. "Quand on a entendu qu'il y avait un CNS avancé, on s'est dit, aie, il va se passer quelque chose" raconte Yves. "On s'attendait à une réduction du nombre d'invités possible dans un mariage, mais on a basculé d'une quantité qui était de 50 à seulement 10 personnes".

On peut, on ne peut pas ... difficile de s'y retrouver

Des informations obtenues difficilement: "Avoir des informations qui viennent de toutes parts et qui disent, oui on peut, non on ne peut pas... c'était la chose la plus stressante" confie Yves.

C’est finalement le numéro fédéral vert qui a renseigné le couple avec précision. Conséquence: plus d’apéritif, plus de restaurant mais un repas au domicile des mariés, avec 10 personnes seulement autour de la table, mariés inclus. Il a donc fallu opérer un choix cruel: "On a dû sélectionner les invités avec des priorités, et on fera un petit quelque chose plus tard tous ensemble quand la situation se normalisera".

Yves et Monique font contre mauvaise fortune bon cœur, car pour eux, l’essentiel est avant tout d’officialiser leur amour.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK