Tempête Ciara: les pompiers de Liège sont encore intervenus 50 fois cette nuit

La tempête Ciara quitte la province de Liège et le reste du pays, mais les vents restent forts. Ils soufflent encore jusqu'à 90 km/heure par endroit. Après le passage de cette tempête, les dégâts sont importants et les pompiers ont encore du pain sur la planche.

En région liégeoise, les pompiers sont encore intervenus à une cinquantaine de reprises cette nuit, deux équipes sont toujours sur le terrain ce matin pour des arbres à tronçonner, à Liège et Oupeye. Ils ont également dû prendre un peu de hauteur hier car la toiture d'un immeuble à appartements s'est envolée rue Sainte-Marie et est retombée sur le bâtiment voisin. Des débris doivent encore être déblayés.

Et dans le reste de la province?

A Huy

Chez les pompiers de Huy, on est toujours en train d'élaguer les arbres fragilisés par la tempête. Une équipe est encore sur le terrain ce matin à Ferrières. Il y a eu une quinzaine d'interventions depuis hier soir.

Autres dégâts provoqués par cette tempête: une partie de la toiture de l'école fondamentale de Saint-Quirin a été endommagée et menaçait de tomber dans la cour de récréation. Mais tout danger est désormais écarté.

A Waremme

A Waremme, le clocher de l'église va devoir être détaché et posé à même le sol pour inspection.

A Verviers

Enfin, en région verviétoise, trois équipes sont encore mobilisées ce mardi matin, à la Reid, Theux et Plombières, là aussi pour des élagages d'arbres.

Des foyers toujours privés d'électricité

Conséquence de cette tempête: de nombreux habitants étaient encore coupés du réseau électrique hier soir. Plusieurs dizaines d'habitations étaient concernées, même si les réparations vont plus vite que prévu. Deux groupes électrogènes devraient encore être en fonction ce matin: à La Rochette à Esneux et à Chaudfontaine.

Les agents du gestionnaire Resa restent aussi mobilisés à Pavillonchamps, à Aywaille, où il y a encore beaucoup de travail d'élagage à effectuer.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK