Températures élevées: fontaines et points d'eau dans les villes pour se rafraîchir

Températures élevées: fontaines et points d'eau dans les villes pour se rafraîchir
3 images
Températures élevées: fontaines et points d'eau dans les villes pour se rafraîchir - © RTBF (AC. Croufer)

Il fait encore plus de 30 degrés aujourd'hui.  Nous sommes tous à la recherche d'un peu de fraîcheur.  Loin de la mer, des rivières ou des piscines, il y a les fontaines et les points d'eau pour un petit rafraîchissement au coeur des villes.  Mais attention, s'y baigner n'est pas toujours autorisé.

Au parc Baudouin, à Bruxelles, des fontaines pour les enfants sont accessibles. "C'est de l'eau de bonne qualité, les enfants peuvent s'y rafraîchir, s'asperger, faire des jeux d'eau.", explique Benoît Willocx, directeur de la Gestion des Eaux à l'Institut bruxellois de l'Environnement Belge (IBGE). Par contre, il est interdit de se baigner dans les eaux du parc, qu'il s'agisse d'une rivière ou d'un étang.  "La plupart des étangs en région bruxelloise sont des étangs pour la nature, ils sont gérés de cette façon-là, c'est-à-dire un fond pas très profond, de la nature, des canards et une vase dans le fond qui est très riche en bactéries", explique Benoît Willocx.

En région wallonne, c'est le règlement communal de la ville qui dicte sa loi.  A Liège, on trouve de nombreux points d'eau où il n'y a pas d'interdiction visible, pas de bassin profond.  Nous avons rencontré quelques liégeois qui ont l'impression qu'il n'y a pas d'interdiction.  "Je vois souvent passer la police qui n'intervient pas, donc je suppose qu'on peut", dit une passante.  Un autre passant ajoute: "Il n'y a pas de barrière, j'ai déjà vu d'autres enfants y jouer, donc je me suis dit que je pouvais aussi y aller."  Et pourtant c'est interdit de se baigner et de passer à travers les jets d'eau.  "C'est une question d'hygiène mais aussi de sécurité car les enfants risquent de glisser", explique Armand Tossings, inspecteur principal au service de prévention de la police de Liège. Et d'ajouter : "Lorsqu'il s'agit de bassins, ça peut être encore plus dangereux pour les enfants. Ils risquent de se noyer, et puis, il y a des tuyaux parfois dans le fond de la fontaine".

A Liège, la police est autorisé à verbaliser l'infraction 150 euros. Mais en période de forte chaleur, elle est tolérante et fait preuve de discernement.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK