Suite aux inondations, les demandes de location explosent

Suite aux inondations qui ont frappé le pays la semaine dernière, l'une des urgences, c'est le relogement des milliers de personnes qui ont tout perdu dans les intempéries.

Beaucoup de sinistrés sont relogés chez des amis, de la famille, à l'hôtel, mais il s'agit d'une situation qui ne pourra pas durer des mois ou des années. Il faut trouver des solutions à long terme.

Les demandes sont incroyablement difficiles à gérer tellement elles affluent

Et dans les agences immobilières, les demandes affluent sans pouvoir être rencontrées. Exemple à Trooz, avec Arnaud Caduta, de l'agence Cadimmo: "Au niveau des locations, les demandes sont incroyablement difficiles à gérer tellement elles affluent. J'en ai pas loin d'une vingtaine par jour. Par contre, le nombre de maisons mises à disposition reste toujours le même, c'est donc une fameuse difficulté. Nous, en portefeuille, on n'a plus rien. Ce qu'on fait, c'est qu'on regarde un peu comme le particulier finalement les offres sur les médias immobiliers. C'est surtout pour aider les gens qui ont autre chose à faire pour le moment que de visionner les sites. D'ailleurs, pour la plupart, ils n'ont même plus d'électricité".

Un des problèmes, c'est qu'il y a beaucoup de grosses maisons qui ont été détruites, et des grandes familles cherchent donc des appartements: "C'est compliqué parce qu'évidemment, plus c'est gros, plus les loyers sont conséquents. Mais le principal, c'est d'avoir un toit. Peu importe la grandeur du bien, du moment qu'ils sont à l'abri, c'est la priorité".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK