Suite aux inondations, de nombreux animaux ont été pris en charge par des vétérinaires urgentistes

Les inondations ont fait de nombreuses victimes humaines, mais aussi animales. Chats, chiens, ou chevaux, ont eux aussi subi les intempéries.

Si beaucoup d'entre eux sont en vie aujourd'hui, c'est grâce aux interventions des vétérinaires urgentistes notamment. Et des interventions, il y en a eu beaucoup. Les animaux sauvés sont nombreux au sein des refuges.

3 images
Parmi les animaux sauvés, ce petite chatte, appelée Violette. © RTBF

Fagun, un cheval, Violette, un petit chat, ou encore Moïse, un poisson rouge, tous ont été sauvés par les VUSC, vétérinaires urgentistes pour la sécurité civile, durant les inondations. Les interventions sont variées et n'arrêtent pas. Véronique Delvaux, vétérinaire urgentiste pour la sécurité civile: "On a été aider une vache qui était coincée au bord de l'Ourthe et qu'il a fallu remonter sur le pont de chemin de fer qui était juste à côté. Un mouton qui était coincé sur une petite île et qu'il a fallu endormir au fusil de télé-anesthésie. Ou encore des animaux blessés, mazoutés, coincés".

Des anciens locaux de la faculté de médecine vétérinaire transformés en refuge temporaire

Depuis jeudi, des centaines de sauvetages d'animaux en hypothermie, mazoutés, ou intoxiqués ont eu lieu. Face aux nombreuses demandes d'aide pour ces animaux, d'anciens locaux de la faculté de médecine vétérinaire de Liège ont été transformés en refuge temporaire. Sarah Vermeer, vétérinaire de profession, est à l'initiative de ce centre provisoire: "L'idée, c'était d'essayer de construire quelque chose avec la faculté vétérinaire de Liège pour accueillir les animaux pour pouvoir aider les propriétaires des animaux sinistrés. Ça a commencé par la page Facebook pour pouvoir essayer d'être un point de recensement pour lister les hébergements disponibles, essayer d'accueillir les dons, pouvoir mettre à l'affiche les animaux disparus, les animaux trouvés..." Elle a également créé une ligne téléphonique directe pour recenser les demandes d'aide ou les offres de logement.

3 images
Ce Husky a été sauvé des eaux de l'Ourthe. Ses propriétaires vont bientôt venir le rechercher. © RTBF

Si certaines cages sont désormais vides, c'est que ces animaux ont été adoptés, replacés dans des refuges officiels ou ont retrouvé leur maître: "On a notamment deux femelles Huskies. On a vu pas mal de photos d'elles qui circulaient sur les réseaux sociaux, où elles étaient en détresse, prises sur une île au milieu de l'Ourthe. Elles repartiront fin de semaine. Elles attendent que leurs propriétaires viennent les chercher".

D'autres n'ont pas encore eu cette chance. Il reste ici une quinzaine d'animaux, qui n'ont pas tous été identifiés.

Si vous cherchez toujours votre animal de compagnie ou que vous voulez en accueillir, la page Facebook "Évacuation des animaux pendant les inondations de Belgique", gérée par cette vétérinaire de la clinique, recense toutes les annonces.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK