Stop harcèlement au XV août à Liège: la fête à Marie... Mais avec respect!

XV août à Liège: la fête à Marie... Mais avec respect!
XV août à Liège: la fête à Marie... Mais avec respect! - © Tous droits réservés

Attouchements, insultes sexistes, abus de l'état d'ivresse de la victime... La ville de Liège veut lutter contre le harcèlement sexuel lors des fêtes du 15 août. D'après une enquête de l'ONG Plan international Belgique, une fille sur 6 affirme avoir été victime de harcèlement lors d'un festival. En outre, près de 40% des personnes qui ont été témoins d’agressions avouent s’être simplement éloignées sans réagir. Le Plan de prévention de la ville lance une campagne de lutte contre ce phénomène.

Du regard insistant jusqu'à la filature, les injures, les frottements délibérés

Il encourage les témoins et victimes à réagir contre ces comportements inacceptables. Selon Manon Reynders du service Plan de Prévention de la ville de Liège, le harcèlement peut prendre diverses formes: "ça peut aller d'un regard insistant à des interpellations verbales insistantes jusqu'à des injures, de la filature, de l'exhibitionnisme, le fait de se frotter délibérément à quelqu'un..."

Interpeller directement les témoins et garantir sa sécurité personnelle 

En cas de harcèlement, le premier conseil aux victimes est de garantir leur sécurité personnelle. "D'abord, on les invite à ignorer le harceleur et à rejoindre un endroit fréquenté pour pouvoir faire appel aux témoins et leur demander un soutien et de l'aide." Dans un groupe, il est préférable d'interpeller directement une personne  pour qu'elle se sente concernée plutôt que de crier à l'aide dans une foule anonyme. "Par exemple, il faut dire: vous monsieur avec la casquette rouge, venez m'aider! La personne se sentira plus personnellement impliquée et sera plus encline à venir aider la victime."   

Témoin ou victime... Réagissez! 

Si la victime veut porter plainte à la police, il est important de récolter des preuves contre le harceleur. "Par exemple, essayer de pouvoir le décrire, si la personne s'en va en voiture, noter la plaque d'immatriculation. Les victimes peuvent regarder si la scène a été filmée par des caméras publiques de la police ou même privées, ce qui pourra être utile après dans le cas d'un dépôt de plainte. "La commune propose des messages de prévention à partager sur les réseaux sociaux avant le 15 août. Et communique des numéros d'appel: le 101 ou 112 en cas d'urgences et le numéro d'écoute: 0800/30030. Un stand sera même installé en Outremeuse, le jour de la fête de Marie pour y délivrer de bons conseils. 
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK