Sprimont: un poulailler mobile de 225 poules

Poules
Poules - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Avec le récent scandale du Fipronil, la demande en œufs fermiers risque de monter. Daniel Collienne, un producteur de lait de Sprimont, vient d'acheter un poulailler mobile pour élever 225 poules. C’est le deuxième en province de Liège. Il va l'installer dans une prairie et avec son tracteur, le déplacer toutes les semaines pour que ses poules aient toujours de l'herbe fraîche. "C’est une démarche écologique. On emmène les poules pâturer. Grâce à ça, la sortie du poulailler mobile n’est jamais souillée" explique-t-il.

Des avantages sanitaires et gustatifs

Les poules craignent les prédateurs. Donc, elles restent autour de leur abri et en un temps très bref, le pourtour devient un désert de fientes sans le moindre brin d’herbe. C’est tout l’intérêt du poulailler mobile. On l’installe dans une prairie et toutes les semaines, on le déplace. "C’est meilleur pour la santé des poules" explique Philipper Muller, vétérinaire : "Plus les poules ont d’espace, moins la concentration en parasites et en différents agents pathogènes est importante. Ca permet de diminuer la pression d’infection sur les animaux."

Le poulailler mobile est fabriqué et commercialisé par une firme allemande. Elle en a déjà vendu plus d'un millier. En plus de l'argument sanitaire, la firme insiste sur le goût. Le système permet aux poules de toujours évoluer sur de l'herbe fraîche et d'en manger. Selon le fabriquant, ça améliore la qualité des œufs.

Le poulailler mobile de Daniel Collienne lui coûte 32 000 Euros

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK