Sprimont accueille la 24e édition des rencontres internationales de sculpture

Tailler la pierre bleue est une grande première pour Paul qui s'attaque d'habitude au bois:
2 images
Tailler la pierre bleue est une grande première pour Paul qui s'attaque d'habitude au bois: - © RTBF - Jordane Meyer

Cette année encore, pour la 24e édition, Sprimont accueille les rencontres internationales de sculpture. L'objectif est de montrer au grand public ce qu'est le travail de la pierre, et de lui faire découvrir celle qui est produite dans la carrière de Sprimont. Il s'agit ici du petit granit, plus communément appelé pierre bleue ou pierre de taille. Nous nous sommes rendus au musée de la pierre, où sont organisées ces rencontres internationales.

Treize artistes sont présents cette année. Venus de Belgique mais aussi de l'étranger, les sculpteurs ont trois semaines pour tailler leur bloc de pierre et en faire ressortir une œuvre artistique. Au troisième jour de ces rencontres, quelques formes commencent à se dessiner.

Paul est Canadien. "Je regarde la forme de la pierre. Là, je vois un peu une espèce de personnage qui serait couché par terre, mais ce n'est pas net", explique-t-il. Un travail manuel qui demande beaucoup de précision. "J'ai une petite meuleuse, mais on travaille avec un disque. On fait des découpes et après, on casse avec le marteau et le burin".

Plus de 5000 visiteurs sont attendus

Tailler la pierre bleue est une grande première pour Paul qui s'attaque d'habitude au bois. "On peut avoir plusieurs couleurs sur la même pierre selon la texture qu'on va lui donner. Si on la polit, elle va être plus noire, si elle est plus bouchardée, elle va être plus bleue, c'est vraiment tout nouveau pour moi".

Ces rencontres internationales ont bien évolué et attirent des artistes qui viennent de plus en plus loin. Un événement devenu phare dans la région. Françoise Dufresne, conservatrice du musée de la pierre de Sprimont explique: "C'est un événement que les passionnés de pierre d'ici de la région et même de plus loin attendent, et on a des habitués qui viennent chaque année voir les sculpteurs au travail".

Au total, près de 5000 visiteurs sont attendus jusqu'au 27 août.

Ecoutez le reportage de Jordane Meyer

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir