Spa candidate au patrimoine mondial de l'Unesco

Spa souhaite mettre en avant son patrimoine culturel et architectural.
Spa souhaite mettre en avant son patrimoine culturel et architectural. - © Google Maps

11 villes européennes vont déposer en janvier 2018 un dossier commun de reconnaissance au patrimoine mondial de l'Unesco, en tant que "Grande ville d'eau d'Europe". Dans ces villes retenues parmi 45 autres possibles, celle de Spa, qui selon les experts s'est affirmée comme une évidence. La liste des 11 villes retenues vient d'être dévoilée ce mercredi. On y retrouve aussi des localités thermales comme Baden-Baden en Allemagne, Bath en Angleterre, Vichy en France ou Montecatini Terme en Italie.

Pour Spa, cette sélection parmi les 11 villes qui pourraient être reconnues par l'Unesco est donc une première étape importante, comme l'a précisé Sophie Delettre, la 1ère échevine spadoise: "Cette étape, c'est la première étape, c'est une étape qui est très importante puisque c'est la liste finale, la liste des villes qui vont déposer une candidature groupée en 2018 à l'Unesco. Et la ville de Spa fait partie des onze villes sélectionnées pour la candidature finale. Des experts se sont penchés sur le dossier de chaque ville et ce sont ces experts qui ont analysé de manière scientifique les attributs et la valeur exceptionnelle de chaque ville".

Pour être reconnu par l'Unesco, il y a encore d'autres étapes à franchir: "Nous travaillons actuellement déjà sur le plan de gestion mais nous allons accélérer un petit peu la cadence. Il y a le plan de gestion à rédiger mais il y a également la candidature en elle-même. Les onze villes vont travailler sur leur propre candidature et ensuite nous devrons mettre en commun pour pouvoir faire une candidature internationale. Ça va être beaucoup de travail".

Au terme de ce travail, une décision, probablement en janvier 2019, d'octroi ou non de cette reconnaissance aux 11 villes thermales... ou à aucune. Il n'y aura pas de nouvelle sélection parmi celles-ci. En cas de reconnaissance, Spa aura l'obligation de préserver son patrimoine sans pour autant figer la ville pour l'avenir. Celle-ci pourra évoluer tant qu'elle ne perturbe pas l'équilibre entre passé et modernité. Parmi les éléments qui ont primé aux yeux des experts chargé de la sélection des villes et notamment pour Spa : les liens fort avec les sources, le patrimoine immobilier (bâtiments thermaux, villas, hôtels, etc) et les liens avec la nature environnante (promenades, etc).

Les villes qui présenteront cette candidature commune, chapeautée par la Tchéquie, sont : Baden-Baden, Bad Kissingen et Bad Ems (Allemagne), Baden bei Wien (Autriche), Spa (Belgique), Vichy (France), Montecatini Terme (Italie), Frantiskovy Lazne, Karlovy Vary et Marianske Lazne (Tchéquie), ainsi que Bath (Royaume Uni).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK