Spa: émotion à la caserne militaire après la découverte des corps de trois combattants de 14-18

Quatre soldats ont été retrouvés à Dixmude. Trois d'entre-eux étaient militaires au 12e de Ligne caserné à Spa. En 1914, ils défendaient avec acharnement le territoire belge.  C'est une découverte importante.  Franky Bostyn, historien explique: "C'est la première fois depuis 1952, sur l'ancien front de l'Yser, qu'on a trouvé des restes humains des soldats belges.  C'est vraiment rare".

Des fouilles pendant un mois

A Dixmude, des logements sociaux vont être construits. Les archéologues disposent d'un mois pour effectuer leurs recherches. Différents objets ont été retrouvés: un pistolet, une bouteille de parfum sans doute destinée à une bien-aimée qui ne la recevra jamais... 

Le 12e de Ligne sur tous les fronts

Le Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold-13e de Ligne est caserné à Spa. Ses 640 militaires assurent des missions à l'étranger mais aussi dans nos rues, nos grandes surfaces et même tout récemment en prison. Lors de la guerre 14-18, les soldats ont été extrêmement courageux tant en Wallonie qu'en Flandre. 

Cinq jours sans ravitaillement

Le colonel (er) Thierry Babette,  ancien Chef de Corps du Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold-13e de Ligne, explique la mission à cette époque-là: "Le 12 reçoit la mission de la défense de la tête de pont de Dixmude.  Déjà en soi, la mission était difficile, et ils vont avoir un comportement exemplaire où ils vont tenir pendant cinq jours sans ravitaillement de munitions, sans ravitaillement de nourriture, pendant 120 heures, ils vont repousser des dizaines d'attaques allemandes".

Le colonel Jacques, homme d'exception

Historiens et militaires soulignent les actes de bravoure du 12e de Ligne. Le Chef de Corps de l'époque était le colonel Jacques, un homme d'exception, explique le colonel (er) Thierry Babette, également président de l'Amicale Royale du Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold - 13e de Ligne: "Le patriotisme était excessivement développé à l'époque.  La Belgique se sentait vraiment agressée par l'Allemagne.  Le Chef de Corps, le colonel Jacques avait aussi un mental extraordinaire qu'il communiquait à ses hommes.  C'est un peu tout ça qui fera que l'unité dans sa totalité va résister."

1251 militaires tués

Lors du premier conflit mondial, le 12e de Ligne a perdu 1251 militaires. 31 d'entre eux n'ont jamais été retrouvés. Le colonel Babette poursuit: "Sur ce tableau, vous avez près de 500 garçons qui sont tombés durant l'année 1914 et donc les trois garçons retrouvés à Dixmude, leur nom est ici quelque part.  Il nous reste maintenant à les déterminer".

Les familles seront contactées

Par recoupements d'informations, les corps des soldats retrouvés seront identifiés et leurs familles contactées. C'est incroyable, plus de 100 ans après les faits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK