Soumagne: un ancien tennis club prêté pour héberger des jeunes migrants

Soumagne: un ancien tennis club prêté pour héberger pour jeunes migrants
Soumagne: un ancien tennis club prêté pour héberger pour jeunes migrants - © Tous droits réservés

A Soumagne, le tennis club des Trois Chênes va devenir un logement collectif pour jeunes migrants. Les deux nouveaux propriétaires du complexe sportif en faillite ont décidé de le transformer en centre d'hébergement. Ils l'ont confié à la toute nouvelle asbl "L'Odyssée du monde" qui va organiser sur place, l'accueil d'environ 25 jeunes. Il s'agit essentiellement d'Erythréens qui cherchent à gagner l'Angleterre depuis souvent plusieurs mois. Le bâtiment est déjà équipé. Un toute-boîte a été distribué aux habitants pour les avertir de la future activité de l'ancien tennis club. 

L'ancien tennis club des Trois Chênes a cessé ses activités en 2018. Sensibilisés par la thématique des migrants, les deux nouveaux propriétaires ont décidé de prêter leurs locaux vides. La présidente de l'asbl "L'Odyssée du monde", Delphine Verstraelen, ne s'attendait pas du tout à ce geste de générosité de la part d'un propriétaire privé: "Ça m'a surprise quand il m'a téléphoné en me proposant d'héberger. Je pensais que c'était une nouvelle famille qui se proposait pour en héberger deux ou trois le week-end jusqu'à ce que je comprenne dans la conversation que non, on me proposait vraiment un lieu d'hébergement collectif avec douches, cuisine professionnelle, grande cafétéria, il y a 400 mètres carré".

Dans un premier temps, 25 jeunes seront hébergés du samedi au lundi dans le complexe sportif. "On a reçu de la Croix-Rouge 25 matelas et 25 couvertures" explique Delphine Verstraelen.

 Ce logement collectif va permettre de décharger les nombreux bénévoles qui hébergent ces jeunes chaque week-end. "L'idée, c'est d'alléger les familles qui commencent à s'essouffler un petit peu et de permettre surtout à chacun d'obtenir un logement.  Actuellement, il nous arrivait certains week-end de ne pas pouvoir offrir un hébergement en famille à tout un chacun. On a vraiment l'espoir de ne laisser personne dehors".

Dans un premier temps, l'asbl a signé un bail d'occupation du tennis club jusque fin avril.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK