Soumagne: à la découverte des pommes et des poires d'autrefois

Le verger s'étend sur 8 hectares avec ses pommes, ses poires et ses cerises d’autrefois.
2 images
Le verger s'étend sur 8 hectares avec ses pommes, ses poires et ses cerises d’autrefois. - © RTBF - François Nemeth

A Soumagne, un verger conservatoire vous attend demain pour une journée spéciale sur le thème de la diversité des fruits. Ce verger s'étend sur 8 hectares avec ses pommes, ses poires et ses cerises d’autrefois.

Ce site, on peut dire que c’est l’histoire d’un petit groupe d’habitants du Pays de Herve bien décidé à préserver les variétés fruitières de leur région. Une diversité détruite au fil du temps à cause de l'abattage quasi industriel des arbres hautes tiges encouragé par l'Europe dans les années 70, mais surtout la standardisation des fruits dès la fin de la seconde guerre mondiale. Didier Brick, des Amis de la Terre: "On a voulu des pommes calibrées et donc finalement, toutes les pommes qui offraient des goûts intéressants mais qui donnaient des petites pommes, des grosses, des moyennes, ou des trop petites, tout ça, ça sortait des calibres, donc on a oublié".

Cette production de masse venue tout droit des États-Unis a nécessité la plantation de nouvelles variétés, des arbres fruitiers dits à basses tiges: "Ça facilitait les cueillettes. Plus besoin d'échelle, plus de risques non plus liés aux cueillettes, une main d’œuvre évidemment diminuée, donc on diminuait les coûts de production et on augmentait la rentabilité à l'hectare considérablement". Mais pour la santé, rien de tel pourtant que les arbres à hautes tiges: "Pour notamment la vitamine C et d'autres éléments comme les tanins".

L'idée a donc germé de transmettre les gestes d'autrefois nécessaires pour cultiver des fruits de qualité qui ne sont pas commercialisés: "Vous croquez à pleines dents une pomme que vous trouvez excellente. On vous explique comment la greffer et comment vous pourrez à votre tour installer un pommier de cette variété-là dans votre jardin".

Ce verger conservatoire tente ainsi de remettre au goût du jour deux siècles de sélection minutieuse de variétés fruitières locales.

A noter que trois samedis de suite (dès le 16 septembre), un ramassage de pommes est organisé.

Le rendez-vous est fixé à 14h rue de l’Égalité à Soumagne si vous souhaitez venir goûter ces anciens fruits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir