Skeyes: un quart de millions d'astreinte, par heure d'interruption du contrôle aérien

Les perturbations se poursuivent, dans le ciel belge: ce vendredi en milieu d'après-midi, les autorités aéroportuaires liégeoises ont été informées de probables interruptions du contrôle aérien pour les nuits de samedi à dimanche, et de dimanche à lundi. Les employés de Skeyes continuent de se déclarer malades, pour protester contre le manque de personnel. Mais ces défections tombent à un mauvais moment: une cinquantaine de chevaux, compétiteurs de niveau mondial, attendent à l'hôtel équestre en bordure des pistes de Liège Airport d'être  transportés vers Shangaï, pour le concours international Global Champion's League, prévu en fin de semaine prochaine. 

La compagnie israélienne CAL et son opérateur logistique local LACHS ont décidé de saisir la justice. Dans un premier temps, les deux partenaires ont annoncé pour mardi une plainte en référé devant le tribunal de l'entreprise, avant d'accélérer la procédure, et, sur requête unilatérale, obtenir dès ce vendredi en soirée une astreinte à charge de Skeyes: 250.000 euros par heure où la continuité du service n'est pas assurée: "il appartient à Skeyes, qui dispose d'un monopole,...de veiller à ce que sa mission soit rendue, fût-ce par un tiers également compétent".

L'ordonnance, qui se justifie de l'absolue nécessité d'éviter un préjudice grave et irréparable, est valable jusqu'à lundi. 

Skeyes : grève des aiguilleurs du ciel (19/04)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK