Sidérurgie, aéronautique… CMI innove à Seraing et va pouvoir réengager

Le site de CMI à Seraing.
2 images
Le site de CMI à Seraing. - © Google Maps

CMI va en effet recentrer ses activités sur Seraing avec une dizaine d'engagements supplémentaires. Et les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là puisqu’il devrait y en avoir encore d’autres, vu que les contrats et les nouveaux développements suivent. Ainsi, CMI construit actuellement un tout nouveau four pour la sidérurgie. C'est une première européenne qui sera destinée à Arcelor Gand. Un four plus économique et plus propre.

"C’est un four pour lequel on a développé une technologie spécifique qui s’appelle le brûleur double régénératif, explique Xavier Rigot (porte-parole de CMI). Ces fours utilisent comme combustible, non plus seulement du gaz naturel, mais également des gaz de hauts-fourneaux."

Il faut savoir que "la consommation en gaz naturel pendant un an équivaut au prix d’un four neuf. Et donc, pouvoir utiliser des gaz de hauts-fourneaux, qui coûtent évidemment beaucoup moins chers que du gaz naturel, c’est tout bénéfice pour l’exploitant." Bénéfice aussi pour l’environnement puisque c’est un recyclage.

En plus de cela, il y a des nouveaux contrats dans le domaine de l’aéronautique. Il s’agit là d’une diversification des activités. "Nous avons obtenu un très beau contrat pour une technologie qui s’appelle les fours de traitement thermique. Ce sont des fours que nous avons beaucoup vendus à la sidérurgie et, désormais, on peut les vendre dans le secteur de l’aéronautique, notamment en Chine, à la société Nanshan qui nous a commandé 16 fours de traitement thermique."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK