Service minimum et grand rassemblement mardi pour les agents pénitentiaires à Lantin

De la nourriture et des médicaments, c’est tout ce dont les détenus de la prison de Lantin disposeront ce mardi. Pas de visite, pas de préau, et la police pour remplacer les agents. Car des agents, il risque bien de n’y en avoir que très peu à leur poste. En cause, une action de grève et un grand rassemblement dès 8 heures

Un rassemblement des agents francophones de toutes les prisons et une grève parce qu’en 2016, les agents avaient mené une grève de deux mois. Des promesses avaient été faites. Des accords signés. Selon les syndicats, ils n’ont pas été respectés.

« C’est l’engagement de personnel ; c’est moins de 10.000 détenus dans les établissements pénitentiaires au niveau national ; ce sont les promotions barémiques ; apurer les jours de congé et évaluer le projet de travailler autrement. On nous avait promis des réparations et la rénovation de certaines prisons mais rien n’a encore été fait actuellement », détaille Yves Dethier, délégué CGSP à Lantin.

« Au quotidien, on est moins de personnel et il y a toujours autant de détenus, autant d’activités, autant de formations et autres pour les détenus alors qu’on ne nous donne pas les moyens. Il y a aussi un problème d’habillement : il y a des gens qui attendent leur habillement depuis quatre ou cinq ans. On reçoit occasionnellement une chemise, un pantalon, des chaussures, mais ce qui a été commandé il y a plus de trois ans, on ne le reçoit pas encore. Ce n’est pas encore à jour », témoigne-t-il.

« La semaine dernière, il manquait 12 agents à Lantin et 250 dans l’ensemble des prisons. Il y a des recrutements mais ils sont très lents et la plupart du temps, entre le moment où le recrutement devrait se faire et le moment où il se fait effectivement, il y a toute une série de candidats qui ne sont plus disponibles parce qu’ils ont trouvé un autre travail et donc on ne les voit pas arriver effectivement », complète Eric Manise, président de la délégation CSC de Lantin.

Ce sont donc des centaines d’agents qui sont attendus ce mardi à Lantin et donc il y aura des conséquences pour les détenus. Il faut s’attendre à un service plus que minimum : « La direction va essayer d’organiser comme elle peut un certain nombre d’activités pour les détenus mais ce sera surtout au niveau médical et distribution des repas. Les visites et préaux sont fort compromis », explique encore Eric Manise.

C’est la police qui remplacera les agents dans la prison.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK