Seraing: faire des églises "des maisons du peuple"?

l'église Saint Lambert de Jemeppe bientôt transformée en bibliothèque?
l'église Saint Lambert de Jemeppe bientôt transformée en bibliothèque? - © Tous droits réservés

Faire de l'église Saint Lambert de Jemeppe, une bibliothèque... C'est le souhait du bourgmestre de Seraing. Alain Mathot négocie avec l'Evêché, la réaffectation partielle d'un tiers des 15 églises de la commune dont certaines sont souvent vides. On sait que le bourgmestre socialiste s'oppose depuis des années à l'Evêché à propos de l'entretien des établissements de culte. C'est une obligation légale mais qui, selon lui, coûte trop cher aux finances de la ville. Depuis 2013, il bloque tout financement d'entretien. Et veut négocier un accord global avec l'Evêché et les fabriques d'église. Visiblement, le dossier avance puisque le conseil communal a finalement voté une intervention de 210 000 euros pour réparer la toiture de l'église Saint Lambert. Un geste d'apaisement.  

"Si pas désacraliser, amener au moins une autre activité"

Le bourgmestre Alain Mathot voudrait d'abord "si pas désacraliser, au moins amener une autre activité que l"activité religieuse dans 5 églises de la commune." Par exemple, faire une bibliothèque dans l'église Saint Lambert à Jemeppe. Autre volonté du bourgmestre: "c'est d'avoir un état des lieux de l'ensemble des églises restantes, de partir sur une rénovation, une remise à niveau de l'ensemble de ces établissements et de ces églises et puis alors de négocier une somme annuelle -qui pourrait évidemment être indexée- qui serait versée aux fabriques d'église ou à l'Evêché et qui leur servirait pour entretenir leurs établissements. Nous ne serions plus responsables de l'entretien des églises."

"Faire des églises, des maisons du peuple"  

"On va faire des églises, des maisons du peuple" lance en boutade Eric de Beukelaer. Accueil de mouvements associatifs, cours de yoga ou réunions de pensionnés... Le vicaire épiscopal n'est pas opposé à l'idée d'étendre les activités des églises: "Elles n'appartiennent pas qu'aux gens qui vont à la messe, elles appartiennent à tous les citoyens. Le tout, c'est que les lieux soient vivants! Comment faire en sorte que dans certaines églises comme Jemeppe par exemple -mais il y en a d'autres qui sont de grandes églises qui nécessitent de grandes réfections qui coûtent quand même relativement cher- comment faire en sorte donc qu'une partie de l'église reste affectée au culte -voire toute l'église- mais qu'en même temps, d'autres utilisations soient possibles. C'est vraiment ça l'idée."

Voici la liste 5 églises concernées par une réaffectation :

  1. Lize – Notre Dame ( située au Pairay, propriété de la Ville)
  2. Jemeppe Saint-Lambert (propriété Ville)
  3. Saint Joseph (Place Merlot, propriété Ville)
  4. Notre Dame de l’Assomption (propriété Ville)
  5. Val Saint Lambert (propriété fabrique)

10 autres églises maintiennent le culte :

  1. Boncelles Notre Dame
  2. Saint Léonard (Chaqueue, propriété fabrique)
  3. Christ-Ouvrier (propriété fabrique)
  4. ONR Vierge des Pauvres (fabrique)
  5. Saint-Eloi (fabrique)
  6. Saint Antoine (Renory, propriété ASBL décanale)
  7. Saint-Martin (Ougrée, propriété fabrique)
  8. Sainte Thérèse (Ougrée, propriété fabrique)
  9. Notre Dame de Lourges (propriété ASBL décanale)
  10. Saint Joseph du Ruy (propriété Fabrique)
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK