Seraing : rénovation du balisage des sentiers de promenade

Le Syndicat d’Initiative de Seraing vient de rénover le balisage des itinéraires de promenade tracés à travers les bois de la ville. Il était devenu difficile de les suivre, car de nombreuses balises posées en 2006 avaient disparu avec le temps.

"C’est l’ancien garde forestier, Michel, qui était à l’origine du projet et on a eu la chance, vu qu’on le compte parmi nos guides nature, et donc nos bénévoles, de pouvoir compter sur lui pour le "rebalisage" complet.", explique Victorine Dortu, la coordinatrice du Syndicat d’Initiative de Seraing, "Ça a été une entreprise assez longue parce qu’il a fallu coordonner les gardes forestiers actuels, les bénévoles, les autorités locales pour mettre ce projet en place. Il manquait pas mal de balises. Dès qu’il y a un croisement ou plusieurs chemins, il y a une balise qui montre le reste de l’itinéraire, donc s’il en manque une, on est déjà foutu. Donc c’était important de remettre le balisage à jour. Par ailleurs, on nous demandait souvent des cartes de promenade qui ont existé autrefois mais qui n’existaient plus. Normalement, nous devrions les recevoir cette semaine. Ça a aussi été un travail de longue haleine. Dernière chose : les itinéraires sont aussi disponibles via l’application Cirkwi pour ceux qui sont plutôt adeptes du digital."

Douze itinéraires aux longueurs et difficultés variables

"Il y a douze itinéraires qui sont balisés.", poursuit Victorine Dortu, "Evidemment, il est possible de se promener en dehors des sentiers balisés pour autant qu’on reste sur des chemins faits pour la promenade. Il est préférable de ne pas s’éloigner des sentiers pour préserver la faune et la flore. Tous les itinéraires sont accessibles aux piétons et certains sont accessibles également aux cavaliers et aux cyclistes."

Les itinéraires les plus courts font moins de cinq kilomètres, le plus long près de dix. Ils ont été tracés à travers les bois de l’Abbaye, de la Vecquée et de la Marchandise. La cité du fer est aussi une cité verte, comme le rappelle la coordinatrice du Syndicat d’Initiative : "Les terrains boisés couvrent un tiers du territoire sérésien donc c’est assez remarquable."

L’itinéraire "Croix Jaune", par exemple, a son départ au Syndicat d’Initiative, c’est-à-dire dans le porche du Val Saint-Lambert, il traverse le site des anciennes cristalleries, puis gagne le bois de l’Abbaye, établissant ainsi un lien entre Seraing l’industrieuse et Seraing la verte. Cet itinéraire d’un peu moins de cinq kilomètres comprend plusieurs passages relativement difficiles. Il vaut donc mieux être bon marcheur. Mais d’autres sont plus accessibles. "Je pense notamment à l’itinéraire "Bai Bon Dju", sur les hauteurs de Seraing, dans le bois de la Vecquée.", indique Victorine Dortu, "C’est un itinéraire qui fait aussi entre quatre et cinq kilomètres mais qui se pratique aussi bien avec une poussette, avec une chaise roulante, donc vraiment tout à fait accessible."

Pour veiller à la pérennité du balisage, un système de parrainage a été imaginé, explique encore la coordinatrice du Syndicat d’Initiative : "On invite des particuliers à prendre en charge la surveillance des itinéraires. Il en reste quelques-uns à parrainer. Le rôle du parrain ou de la marraine, c’est simplement de parcourir deux fois par an l’itinéraire pour s’assurer que les balises sont toujours en place, qu’il n’y a rien à signaler au niveau de la dangerosité ou des dégradations quelconques. C’est une initiative bénévole mais, en contrepartie, on reçoit une de ces précieuses cartes IGN gratuitement.".
 

2 images
Les itinéraires de promenade tracés dans les bois de Seraing ont été "rebalisés" © RTBF - Martial Giot
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK