Seraing: le Krav Maga rencontre un succès croissant auprès des femmes

Seraing: le Krav Maga rencontre un succès croissant auprès des femmes
Seraing: le Krav Maga rencontre un succès croissant auprès des femmes - © RTBF - Barbara Schaal

Ce week-end, la ville de Seraing proposait une initiation gratuite au Krav Maga, un sport d'auto défense qui puise ses origines en Israël. L'atelier s'adressait en priorité aux femmes. Nous nous sommes glissés parmi les participants.

Des chocs, quelques coups bien sentis... Et pourtant, en Krav Maga, la violence est facultative. L'objectif est de se défendre, parfois même sans frapper: "Si vous n'avez pas peur de l'agression, ou du moins si vous arrivez à le cacher, l'agresseur va être déstabilisé" explique Christophe Cavalier, l’un des instructeurs.

Une discipline qui rencontre un succès croissant auprès des femmes. Dans un cours, elles représentent en général près d’un tiers des élèves: "C'est vraiment tous types de femmes qui ont généralement été confrontées une fois ou l'autre dans leur vie à de la violence ou qui peuvent sentir qu'il pourrait y avoir un déclenchement de violence".

Savoir se défendre, c'est primordial

Un traumatisme, c’est ce qui pousse Madeleine à s’intéresser au Krav Maga. Elle qui se sent parfois vulnérable: "Je suis une femme. Je ne suis pas très grande. Et savoir se défendre, je pense que c'est primordial" explique Madeleine.

Se défendre, cela ne fait pas partie des programmes scolaires, c’est quelque chose que l’on apprend peu, et c’est sans doute encore plus vrai lorsque l’on est une petite fille: "C'est ça que je reproche un petit peu à mes parents" confie Madeleine, "c'est de m'avoir mise juste à la danse et à la musique. Mais au quotidien, je pense que c'est ça le plus important, c'est d'apprendre aux enfants à pouvoir, non pas se battre, mais se défendre, se protéger, et protéger son entourage".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK