Sécheresse: les kayaks interdits sur certains tronçons de rivière

En cette période de sécheresse, l'eau se fait rare sur plusieurs cours d'eau. La Région wallonne interdit la pratique du kayak à de nombreux endroits pour protéger l'environnement. La mesure n'est pas inhabituelle en ce début des vacances mais elle met certains loueurs dans l'embarras. 

A Hamoir, sur l'Ourthe, la pratique du kayak est actuellement interdite. Depuis dimanche, des dizaines de kayaks sont entassés, ils ne peuvent plus prendre l'eau.  Les clients sont déçus et cela ne fait clairement pas les affaires de Morkany Touré, responsable de l'accueil Kayaks "Les Remous": "C'est très compliqué actuellement puisqu'on tourne au ralenti.  Le bureau est ouvert pour traiter les mails qui arrivent et les clients qui n'arrêtent pas de téléphoner pour être au courant de la situation" dit-il.

Sur l'Ourthe, le niveau de l'eau est trop bas. A de nombreux endroits, il serait impossible pour les kayaks de ne pas toucher le fond de l'eau.  La Région wallonne a donc décidé d'interdire la pratique afin de préserver la biodiversité. "Ici, si je regarde sur le site info Kayak de la Région wallonne, on est en débit horaire à 2,11 mètres cube seconde, c'est un niveau d'eau trop bas pour naviguer.  La navigation est arrêtée déjà à 2,50 mètres cube seconde.  Les kayaks, quand il n'y a pas assez d'eau, frottent le lit de la rivière, les cailloux sont déstabilisés, les larves d'insectes qui vivent en-dessous sont perturbées et l'ensemble de la chaîne alimentaire s'en ressent" explique Cécile Pironet, coordinatrice "Contrat rivière Ourthe". 

Cette situation est vécue sur d'autres cours d'eau en Wallonie. Comme sur le Viroin ou l'Our mais aussi sur plusieurs tronçons de la Lesse ou de la Semois. Actuellement, sur l'Amblève, il n'y a pas d'interdiction. A Coo, le niveau n'est pas très haut mais les kayaks sont de sortie. "Nous, sur l'Amblève, on a de la chance que le barrage de Robertville lâche de l'eau les après-midi pour produire de l'électricité.  Donc, ça fait monter le niveau d'eau de plusieurs mètres cube.  Mais comme ce n'est pas optimum, on a beaucoup moins de clients que les autres années.  Et je crois que si la météo reste comme ça, encore quelques jours et on va fermer comme d'autres rivières en Wallonie" explique Stéphane Marin, directeur de "Coo Adventure".

L'IRM annonce potentiellement des précipitations demain et samedi. Mais sans averse prolongée, les nappes phréatiques n'auront pas le temps d'être rechargées. Le niveau de l'eau redescendra donc assez vite, au grand dam des loueurs de kayaks.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK