Se faire hospitaliser en chambre particulière coûte de plus en plus cher

Ce mercredi soir, votre magazine d'investigations Questions à la Une s'intéresse aux honoraires des médecins dans les hôpitaux.

Être hospitalisé, ce n'est déjà pas très joyeux, mais quand le patient reçoit sa facture d'hôpital, cela peut devenir très douloureux. Le prix réclamé au patient a encore évolué, à la hausse. C'est surtout le cas en chambre individuelle.

La chambre individuelle 5 fois plus chère

La Mutualité chrétienne a réalisé une étude sur le sujet, sur base de 1 400 000 factures reçues par ses membres. On y constate qu'un quart des patients en moyenne séjourne en chambre individuelle, un tendance assez stable. Le cas le plus fréquent, c'est en maternité. Mais le surcoût d'une telle chambre peut être très important.

Le coût moyen d'une hospitalisation classique en chambre individuelle a en effet augmenté de 5 %, avec une moyenne à charge des patients de 1461 euros. C'est cinq fois plus qu'une hospitalisation en chambre à deux lits.

Un supplément d'honoraire de... 162%

En hospitalisation de jour, l'augmentation est plus forte encore: 9 %. Et dans le top 10 des hôpitaux les plus chers, emmenés par les sites du Chirec à Bruxelles et dans le Brabant, arrivent en deuxième place deux hôpitaux liégeois du centre hospitalier chrétien: les cliniques Saint Vincent de Rocourt et Sainte Elisabeth de Heusy. Les suppléments d'honoraires, permis pour les chambres individuelles, y atteignent en moyenne 162 %. Des suppléments d'honoraire qui en moyenne ont augmenté de 6,3 % en un an, la plus forte hausse depuis 10 ans. Cela représente 1 milliard 200 millions d'euros payés par les patients.

Pourquoi une telle hausse? Rudolphe Bastin, directeur de la Mutualité chrétienne de Liège: "En chambre individuelle, on fait ce qu'on veut. C'est cette liberté non régulée qui amène à ces montants importants. On le voit, il y a certaines pratiques, et on craint quand même qu'on fasse pression sur les patients en disant, si vous voulez être opéré rapidement, ce sera en chambre individuelle. Ou moi, médecin spécialiste reconnu, je n'opérerai qu'en chambre individuelle".

La conséquence, c'est l'augmentation régulière des primes d'assurance hospitalisation: + 17 % en 2016. Des assurances que choisissent 80 % de la population. D'où l'importance de bien s'informer avant une hospitalisation. Et informer sur les coûts, c'est une obligation pour les hôpitaux.

A noter qu'il est également possible de comparer le coût d'une hospitalisation sur le site internet de la Mutualité Chrétienne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK