Saisie chez Jost : les camions peuvent continuer à rouler

Jost : les camions peuvent continuer à rouler
Jost : les camions peuvent continuer à rouler - © RTBF

Le président du tribunal de première instance de Liège vient de rendre son ordonnance dans l'affaire de la saisie des camions du groupe Jost. Cette ordonnance autorise les véhicules de l'entreprise à circuler. 

Le groupe Jost est accusé de fraude sociale. Il a, selon l'enquête du Parquet Fédéral, fait travailler en Belgique des chauffeurs des pays de l'est au tarif des pays de l'est en les affiliant à la sécurité sociale de leurs pays d'origine. Les chauffeurs vivaient - ou vivent encore - dans leurs camions plusieurs semaines sans voir leurs familles. Le Parquet Fédéral veut faire cesser la fraude tout de suite. Il a réclamé la saisie des 346 camions de l'entreprise. Le groupe Jost a contesté cette saisie devant la justice : c'était vouloir les tuer avant même que ne débute un procès pénal a argumenté l'avocat de l'entreprise.

Le Parquet Fédéral "prend note"

Le président du tribunal de première instance de Liège vient de rendre son ordonnance. Elle ne fait pas droit à la demande du Parquet Fédéral. Le Parquet Fédéral "prend note", mais souligne que le président a confirmé la saisie, même s'il a décidé qu'elle était, pour l'instant, "non exécutoire". A cette heure, les camions du groupe Jost peuvent continuer à circuler. Mais cette situation est provisoire. Le 25 mars prochain, c'est la chambre des mises en accusation qui devra se prononcer sur la légalité de la saisie des camions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première