Saint-Georges-sur-Meuse: un voisin raciste et violent condamné à deux ans de prison ferme

Le racisme est puni en Belgique
Le racisme est puni en Belgique - © Wikipedia

Un habitant de Saint-Georges-sur-Meuse a été condamné ce jeudi par la cour d'appel de Liège à une peine de deux ans de prison ferme et à une amende de 1.600 euros pour avoir porté des coups à son voisin. Il avait aussi proféré de multiples menaces et insultes à caractère raciste envers une famille d'origine étrangère. Le prévenu était impliqué dans un conflit de longue date avec ses voisins d'origine étrangère.

Insultes et coups

En mai 2018, il avait été jugé une première fois et condamné à une peine de deux ans de prison avec sursis partiel et à une amende de 2.000 euros. Il avait récidivé quelques jours à peine après le prononcé de ce jugement.

Le 13 juin 2018, il avait été impliqué dans une bagarre à la sortie d'une librairie et avait porté des coups à son voisin. Il avait encore proféré de nombreuses insultes et menaces lors de faits de harcèlement contre ses voisins.

Les expressions « sale arabe » et « heil Hitler » faisaient partie de son vocabulaire courant.

Le prévenu avait multiplié les faits de menaces, promettant d'égorger les membres de la famille de son voisin, de violer sa femme ou d'incendier son domicile. Il lui arrivait de mimer des gestes d'égorgement et d'effectuer le salut nazi.La cour d'appel l'a condamné à une peine de deux ans de prison ferme et à une amende de 1.600 euros.

Plus de dossiers ouverts chez Unia

Le 21 mars dernier, à l'occasion de la journée de lutte contre le racisme, Unia avait publié quelques chiffres. Le centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme a recensé 866 incidents racistes, contre 782 en 2017. Il s’agit d’une hausse de 11%. 

Archives: Journal télévisé 06/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK